nRelate - Posts Only

02/10/16 : Nouvel article sur les programmes de Maths au cycle 3 !

vendredi 2 mars 2012

Petit bilan de l'atelier de maths

J'ai commencé à mettre en place l'atelier de mathématiques dans ma classe après les vacances de la Toussaint l'année dernière (en 2010) et aujourd'hui, je souhaitais dresser un petit bilan de ce que l'atelier apporte à ma classe. Je suis également intéressée par les retours que vous pouvez me faire sur la mise en place dans vos classes !

LE FONCTIONNEMENT
Au niveau de la gestion de classe, c'est toujours un "pari" d'essayer de faire travailler ses élèves en autonomie, même au CM ! On a toujours peur de se faire déborder, que les élèves en profitent pour jouer ou faire autre chose que le travail demandé.

Aujourd'hui, c'est la deuxième année que je travaille en atelier de maths et je peux dire que pour les deux classes (CM2 à 27 l'année dernière et CM1-CM2 à 24 cette année) je n'ai jamais eu de souci là-dessus ! Certes, parfois il arrive que les élèves "discutent" un peu entre eux (ce qui est relativement humain), notamment lors de la rotation pour les ordinateurs mais globalement, ça reste "sérieux" et les élèves sont bien investis dans le travail demandé. 

Je pense qu'il est important d'avoir une approche positive de la chose : c'est un contrat de confiance finalement ! Je leur donne ma confiance, je le leur dis ("je suis sûre que vous serez capables de travailler sérieusement et silencieusement en autonomie") et si jamais débordement il y a, je réunis tout le monde et on en parle ensemble, on redéfinit les règles et les limites ensemble, on rediscute du "pourquoi c'est important de faire le travail sérieusement" et ça repart !

Pour ce qui est des rotations, les élèves rentrent vite dans le système et au bout d'une semaine déjà, ils sont rôdés ! C'est aussi un moment ritualisé, ils savent parfaitement où ils vont, on fonctionne comme ça tous les jours ce qui crée des habitudes et fait que les élèves ne sont pas perdus ! Ils ont leurs repères, ce qui est la clé d'un fonctionnement efficace !


LES CHANGEMENTS DE GROUPES
Au niveau des changements de groupes cela se passe généralement très bien : d'abord parce que le regard de la classe est très positif (c'est quelque chose que l'on travaille beaucoup dans la classe, le fait d'avoir un regard positif sur les autres et d'être solidaires) et ensuite parce que le contrat est clair dès le début : on sait que l'on peut changer de groupe si on est plus à l'aise ou si on l'est moins ! 

Dans tous les cas, quand on décide de faire changer un élève de groupe, il faut attendre un bon moment avant de prendre la décision car on ne peut pas se baser uniquement sur une évaluation, il faut qu'il y ait une "tendance" dans un sens ou dans l'autre, pendant un moment, afin d'être sûr de ne pas se tromper !


Il est également primordial d'en parler avec l'élève en tête à tête et  de bien lui expliquer les raisons de notre choix : 


---> si l'élève passe dans le groupe "supérieur" (il ne faut pas se leurrer les élèves savent très bien où on les envoie), il est vraiment très important de rassurer l'élève, de lui dire que si on l'envoie dans ce groupe c'est que l'on estime qu'il est capable d'y être, que l'on s'est basé sur de très nombreux critères et que l'on n'a pas décidé ça à la légère. C'est très important car curieusement, les élèves qui passent dans le groupe "supérieur" ont un trac fou, ont soudainement peur de ne plus y arriver et généralement il s'en suit une légère baisse des résultats (qui remontent aussi vite qu'ils avaient baissé en général). Il faut donc prévenir l'élève que cela peut arriver mais qu'on a toute confiance en lui, que cela va bien se passer et que, quoiqu'il arrive, on sera là en cas de besoin !


---> si l'élève va dans un groupe "moins rapide" c'est évidemment compliqué car il faut absolument que l'élève ne se sente pas "minable" d'avoir changé de groupe. Il faut donc en parler beaucoup avec lui, bien lui expliquer les raisons de notre choix, que c'est probablement temporaire (sans lui mentir si on pense que ça sera long) et que au fond c'est mieux pour lui !
Pour ma part, j'incite très fortement l'élève à changer de groupe, mais si je sens une réelle résistance voire un rejet (ça ne m'est pas arrivé mais ça pourrait) alors je laisse provisoirement tomber, le temps que l'élève s'habitue à l'idée. Je ne peux pas aller contre lui : si je n'ai pas l'adhésion de l'élève ça ne fonctionnera pas. Il me faut donc amener la chose en douceur !
Généralement, passé le "choc" de l'annonce, ça se passe bien ! Encore une fois il ne faut pas hésiter à faire appel au soutien des autres, à leur expliquer que ça n'est pas forcément facile pour la personne qui change de groupe mais que l'on sait que l'on peut compter sur eux pour que cette transition se passe en douceur !


L'AIDE APPORTÉE AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ
Honnêtement, c'est ma plus grande satisfaction ! 


Profils de classes
J'ai toujours grosso modo chaque année les mêmes profils de classe  en début d'année : deux ou trois très bons élèves (on les appelera A), une bonne partie d'élèves "moyens" (que l'on appelera B) et environ un tiers de la classe d'élèves en difficulté (les C) voire en grande difficulté (les D). 


Si je devais parler en "notes", je dirais que j'ai en début d'année :


- A : deux ou trois élèves qui tournent entre 17 et 20, 
- B : une bonne partie des élèves qui tournent entre 10 et 15, 
- C : trois ou quatre élèves autour de 7-8 
- D : trois ou quatre élèves autour de 3-4


Je fais des bilans à la fin de chaque unité de Capmaths, c'est-à-dire en gros tous les quinze jours. En début d'année, j'ai donc le profil de classe ci-dessus. 


Or depuis deux ans, à cette période de l'année (janvier/février) je n'ai plus aucun élève dans la catégorie D (même ceux qui étaient désignés profil SEGPA).


Depuis quelques semaines, mon profil de classe est le suivant (sur 14 élèves de CM2, je ne parle pas des CM1 qui ne comportent pas d'élèves en difficulté cette année) :


- A : cinq élèves entre 17 et 20
- B : huit élèves entre 10 et 16
- C : une élève à 9
- D : aucun élève.


Ces résultats ne sont pas pris sur une seule évaluation mais sur plusieurs et sont stables. Les élèves qui se retrouvent dans le groupe le "moins rapide", culminent en ce moment entre 12 et 17 sur 20.


Bien-sûr, je ne me base pas uniquement sur les résultats chiffrés pour mes élèves. Je me base également sur les compétences acquises et sur les notes que je prends au quotidien (mais c'est plus "parlant" pour illustrer mon propos).
Aller plus loin
Je me rends compte également que jamais je n'allais aussi loin avec mes élèves, même les plus "performants", en terme d'apprentissages. Nous abordons des choses que je trouvais trop difficiles à travailler les autres années, avec tous les élèves ! De la même manière, mes élèves "en difficulté" réussissent des exercices que mes élèves des autres années n'arrivaient pas tous à faire...


J'aimerais également vous parler d'une élève qui m'a particulièrement marquée à ce sujet.
Cette élève est arrivée dans ma classe en CM1 quand je travaillais encore en "frontal" en maths. Elle avait des résultats très faibles, et je n'arrivais pas à la faire progresser. Elle a légèrement augmenté ses résultats en fin d'année mais cela restait difficile.
Je l'ai eue l'année d'après en CM2 (l'année dernière), année pendant laquelle j'ai commencé à instaurer le système d'ateliers (novembre). Eh bien j'ai vu des progrès impressionnants ! D'abord dans le groupe, je l'ai vue clairement se détacher. Elle comprenait de plus en plus de choses, de plus en plus rapidement. Ensuite, cela s'est ressenti dans ses résultats : elle est passée de 5 de moyenne environ à 9, puis progressivement s'est mise à tourner à... 15 de moyenne !!! 
Je viens de recevoir son bulletin de 6ème et cette petite fille est toujours à 15 de moyenne en maths !


En résumé
Je ne dis pas que travailler en ateliers est une solution miracle : je suis juste persuadée que le fait de travailler en petits groupes, même avec seulement 20 minutes d'apprentissage effectif, efficace et intensif, est plus concluant que de travailler pendant 45 minutes ou une heure en groupe-classe où l'on va s'arracher les cheveux à essayer de faire raccrocher les wagons à ceux qui ont du mal et où on va parfois complètement délaisser ceux qui auraient besoin de davantage de stimulation ! 


Il y a également un autre facteur extrêmement important et qui fait vraiment la différence : la confiance en soi de l'élève. Généralement les élèves en difficulté ont une image d'eux-mêmes désastreuse et sont persuadés d'être nuls et que ça ne changera pas. Le fait de travailler en petits groupes permet vraiment de les rassurer, de leur dire qu'ils peuvent y arriver, qu'ils vont y arriver, qu'ils en sont capables et que non, ils ne sont pas nuls ! Et vraiment, quand ils prennent conscience de ça, quand ils parviennent à changer l'image qu'ils ont d'eux-mêmes, ils font un bond en avant dans leurs apprentissages... 



ET LES ÉLÈVES QUI N'ONT PAS DE DIFFICULTÉS PARTICULIÈRES ?
Pour ces élèves-là, le bilan est moins impressionnant. Certes ils ne régressent pas (encore heureux !) mais je n'arrive pas non plus à les pousser aussi loin que je le souhaiterais.


J'étais assez persuadée au tout début de l'atelier l'année dernière que globalement les très bons élèves n'avaient pas besoin de moi pour avancer... et je me suis vite rendu compte que ça n'était pas tout à fait vrai... Les très bons élèves ont besoin de moi tout autant que les autres ! Or lorsque je travaillais en mode "classique", je ne m'occupais quasiment jamais d'eux puisque j'estimais qu'ils se débrouillaient très bien tout seuls et puis je devais m'occuper des élèves en difficulté qui avaient toute mon attention !


L'avantage de travailler en ateliers est que je vois tout le monde ! Et pas seulement quatre ou cinq élèves par séance. Je peux donc mieux connaître et entourer chacun de mes élèves, en fonction de leurs besoins. 
Aujourd'hui, la seule différence entre tous mes groupes est que je vais un tout petit peu plus vite et que je décortique un peu moins pour le groupe des "bons". 
L'écart entre les deux groupes de CM2 s'est bien réduit et il n'y a plus autant de différences de niveaux qu'auparavant.



QUELLE DIFFÉRENCE POUR L'ENSEIGNANT ?
Très honnêtement, pour moi, c'est le bonheur ! Les ateliers tournent tout seuls, j'ai des moments privilégiés avec chacun, je vois mes élèves progresser et prendre confiance en eux (car c'est le coeur du problème la plupart du temps), je suis aussi plus sereine et posée, bref, ça n'est que du bonheur !


C'est toutefois parfois un peu ennuyeux de répéter plusieurs fois les mêmes choses pour les différents groupes, mais c'est un tout petit désagrément quand on pense à tout ce que cela apporte de positif à côté !



POUR CONCLURE
Vous l'aurez compris, je suis très satisfaite de cette organisation en ateliers pour les mathématiques. Pour moi, cela fait véritablement une différence : moins d'écarts entre les élèves, une meilleure cohésion de groupe, des élèves vraiment motivés, des progrès visibles, bref, je suis enchantée de ce fonctionnement et je crois que j'aurais du mal à revenir en arrière ! Et vous, quelles sont vos expériences ?

106 commentaires:

  1. Aller, je me lance, tu as achevé de me convaincre!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Alet,

    J'avais laissé un commentaire dans la rubrique des ateliers de lecture en disant que je me lançais aussi dans les ateliers maths (c'est la révolution !!!). Je n'ai pas de recul pour pouvoir faire un bilan (j'ai fait ma première séance hier ! ;-) ) mais je suis contente d'avoir passé le cap et très envie de continuer! j'avais peur parce que ma classe est TRES bavarde et dissipée et en fait, comme tout le monde savait ce qu'il avait à faire, que personne ne s'ennuyait et que j'avais avec moi un groupe, ça c'est plutôt bien passé ! je reviendrai en dire plus quand j'aurai du recul mais en attendant, je te remercie énormément de partager tes idées et ton mode de fonctionnement il me correspond tout à fait et je suis heureuse d'avoir trouvé qqun qui m'ait fait avancer et avec qui partager (si il y avait le smiley avec le sourire et les cœurs, c'est celui ci que j'enverrais ;-) ) Merci également pour le bilan, c'est intéressant de voir ce que ça va donner à long terme (je l’espère !)
    Mille merci ! a bientôt !
    Fab

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour !
    Merci pour ton blog et toutes tes belles idées qui me rappellent pourquoi j'avais choisi de faire ce métier...
    J'hésite à passer le pas des ateliers à la rentrée (même raisons que Fab au dessus : classe très bavarde avec 2 élèves très difficiles, et moi arrivée en milieu d'année), mais ton article est en train de me motiver ! Même sur deux périodes, ça peut valoir le coup ?
    Merci encore de partager tes expériences et très belle continuation,
    Caroline

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part, j'ai commencé les ateliers (mais seulement en résolution de problèmes) depuis la rentrée de janvier. Cela se passe très bien. J'avais également peur car mes élèves sont archi bavards mais, la clef, c'est de ne jamais les laisser sans rien faire (il faut prévoir suffisamment de jeux et d'exercices différents pour tous les niveaux)! Une fois le déroulement bien compris par tous, ça fonctionne très bien! Donc.......merci mille fois pour ces bonnes idées :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai commencé les ateliers en décembre et comme toi, j'en suis ravie. Mon fonctionnement est légèrement différent puisque j'ai un groupe en apprentissage avec moi, un groupe en calcul mental/révision et un groupe qui fait les exercices (après être passé avec moi). Je trouve effectivement que les élèves progressent plus vite et que je peux mieux repérer les difficultés et y remédier de suite. Les élèves eux aussi sont très satisfaits du changement " maîtresse depuis qu'on travaille en ateliers, j'ai plus de tb qu'avant"...
    Bref, c'est super et un grand merci à toi qui m'a remotivée...

    RépondreSupprimer
  6. Cela fait plusieurs mois que je fonctionne avec des ateliers mathématiques. Comme toi, le bilan est très positif. Les élèves adorent venir travailler avec la maîtresse et moi, je suis ravie d'avoir abandonné l'enseignement frontal.
    Je me lance aussi dans des ateliers de français, mais j'ai du mal à trouver des activités "équivalentes" à la partie calcul mental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans le même cas que toi! J'ai trouvé une idée sur le site boutdegomme: il s'agit de "conjugaison rapide" comme on le ferait pour les tables de multiplication. Ce sont de petites cartes où figurent 6 verbes à conjuguer à un temps donné, avec différents sujets.
      Ca donne des idées!

      Supprimer
    2. Quant à moi, j'ai également lancé des ateliers en étude de la langue, j'ai fait un article sur mon blog ce week-end... Vous pouvez trouver pas mal de jeux sur quoi de 9 doctole également (notamment des dominos sur la nature des mots, également chez lutinbazar, il me semble...)

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Je trouve votre idée d'atelier très intéressante et j'aimerai vraiment le mettre en place dans ma classe. Pensez-vous que cela soit toujours faisable cette année? N'est-ce pas trop tard pour leur instaurer de nouvelles habitudes de travail?
    Cette année j'ai un CE2 CM1 mais avec des élèves qui ne sont pas trop dans le travail... de plus je suis T2 et donc je vais être inspectée. Est-ce que je ne risque pas de me planter en voulant instaurer ça maintenant?
    Merci d'avance pour vos conseils et encore félicitation pour tout votre travail et vos idées qui m'inspirent énormément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également T2 et j'ai commencé les ateliers au retour de vacances (soit lundi dernier) dans ma classe de CE2, CM1 et CM2. Cela se passe très bien. Les élèves sont ravis. Et le fait de travailler sur de courtes périodes (20 min) donne une dynamique à la séance.Ils n'ont pas le temps de se lasser et passent moins de temps à discuter.
      Les ateliers sur des jeux mathématiques (activités complémentaires de Cap Maths) passent très très bien auprès des élèves. Même ceux les plus en difficultés se remettent au travail.
      Mais c'est une classe de 3 niveaux qui avaient donc déjà l'habitude de travailler en autonomie ...

      Bon courage à toi. Je suis également en attente d'inspection et si on se sent capable de justifier notre fonctionnement, je pense que l'inspecteur ne pourra qu'approuver ... !

      Supprimer
    2. Bon courage à vous pour les inspections !

      Sandra, franchement c'est à toi de voir. Tu ne serais pas inspectée je te dirais d'y aller tout de suite, car même si ça ne prend pas, tu peux toujours revenir en arrière. Là au niveau de ton inspection, tout dépend de la personne que tu auras en face ! S'il s'agit de quelqu'un d'assez ouvert, ça devrait passer, ça montre que tu as envie d'expérimenter des choses et moi personnellement je trouve ça positif ! Après, si tu es capable d'argumenter sur le pourquoi de la chose, je pense que ça devrait passer !
      Bon courage en tout cas ! :)

      Supprimer
    3. Merci à toutes les deux pour vos réponses et désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, mais je me suis pris une petite pose de 3 jours en famille car je suis toujours en vacances...
      Je pense que je vais tester au moins sur les deux premières semaines. Je justifierai auprès de l'inspectrice avec un choix de travailler par groupes de besoins et non simplement par gestion du double niveau. Envie d'impulser plus de motivation chez les élèves...
      Encore merci pour tous ces bons conseils et pour tes encouragements.

      Supprimer
    4. Super Sandra ! Tu nous raconteras ! :)

      Supprimer
  8. J'aime vraiment beaucoup beaucoup ce système et je pense l'utiliser dès que j'aurai une classe à simple niveau (pour commencer :p).
    Merci beaucoup pour tes explications, très détaillées et compréhensibles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Orphée !
      J'ai commencé à mettre en place les ateliers l'année dernière en cours simple et avais un peu peur pour un cours double mais finalement ça se passe très bien ! Le tout étant de réussir à constituer ses groupes et ça, ça n'est pas toujours facile avec les effectifs que l'on a ! :)

      Supprimer
  9. Bonsoir Alet,

    Tu fais partie de ceux qui m'ont donné envie d'essayer les ateliers de maths (j'y ai consacré deux articles sur mon blog ;) ).
    J'ai commencé cette semaine, seulement deux fois par semaine parce que:
    1/j'ai un emploi du temps avec beaucoup de décloisonnement etc... que je ne peux pas vraiment modifier
    2/ j'ai un groupe classe pas vraiment soudé donc je voulais vraiment faire des séances de retour en collectif pour partager les stratégies de chacun et que chacun montre ses progrès grâce aux ateliers maths (s'il y en a).

    J'ai donc commencé depuis une semaine, et je commence déjà à ressentir tout ce que tu décris dans ton article: le plaisir des élèves, la satisfaction de l'enseignante de pouvoir enfin aider efficacement les plus faibles tout en poussant plus haut les plus forts...
    Je suis très satisfaite et je compte continuer avec ce fonctionnement, en espérant vraiment avoir les mêmes résultats que toi!

    A tous ceux qui se posent la question de savoir si ça vaut le coup d'essayer, de mettre ce fonctionnement en place si tardivement dans l'année, je réponds FONCEZ!!!

    Merci encore à toi, Alet, de m'avoir donné envie d'essayer!

    RépondreSupprimer
  10. Ça fait rêver ! Vais-je pouvoir résister plus longtemps ? Ce sont les "contraintes matérielles" qui me freinent : la place, la position des tables, le nombre d'élèves par groupe, ce que peuvent faire (en terme de quantité et d'activité) les élèves en autonomie... Mais je suis plus que convaincue par tes arguments... Je vais peut-être prendre exemple sur Natym et commencer avec la résolution de problèmes...
    Merci encore pour ton inspiration !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mélimélune ! Je comprends que ça ne soit pas facile en terme de place et de matériel, et c'est pour ça que parfois, avoir les deux mois d'été pour réfléchir à tout ça , ça aide ! Mais franchement, si tu parviens à résoudre ces problèmes-là, je pense que tu vas y trouver ton compte ! Bonne réflexion en tout cas ! :)

      Supprimer
  11. Allez je suis convaincue ! Je me lance aussi !

    RépondreSupprimer
  12. Voilà un article qui donne encore plus envie de s'y mettre ! Je suis frustrée de ne pas pouvoir assez aider ceux qui ont besoin, de laisser les bons se débrouiller ( et s'ennuyer en fin de séances...). Après le lancement de l'atelier d'écriture (succès total !), et la "rénovation" de mon atelier de lecture, je vais tester l'atelier de maths à partir de lundi. J'en ai parlé aux élèves, ils sont très enthousiastes et sont impatients de commencer. J'ai hate de voir ce que ça va donner.

    RépondreSupprimer
  13. moi aussi je suis ravie d'avoir adopté ce fonctionnement depuis le mois de janvier :-) d'ailleurs hier j'ai complimenté mes élèves car les 2 groupes autonomes étaient tous en train de travailler et dans le plus grand calme !
    personnellement, je ne trouve pas cela ennuyeux de faire 3 fois la même chose car les réactions dans chaque groupe sont très différentes et puis je vais aller plus loin avec le groupe le plus fort donc ça va varier les plaisirs :-)
    ce qui me plait surtout dans ce fonctionnement, c'est de pouvoir répondre aux besoins de tous les élèves : je prends plus de temps pour expliquer aux plus faibles et je vais plus loin avec les plus forts, quant au groupe intermédiaire, ça dépend des notions
    en tous les cas un grand merci pour tout ce que tu partages !

    RépondreSupprimer
  14. Merci à tous pour vos retours ! C'est chouette de voir que ça fonctionne aussi ailleurs que dans sa classe car c'est toujours un peu un pari ! L'année dernière, quand j'ai décidé de me lancer, j'avais vraiment la trouille de tenter quelque chose comme ça et maintenant je ne regrette absolument pas !
    Bon courage à celles et ceux qui vont se lancer ! :)

    RépondreSupprimer
  15. J'ai enfin trouvé le temps de te lire jusqu'au bout ;-)
    Pour ma part, j'ai lancé les ateliers maths à la rentrée de janvier et je ne reviendrai en arrière pour rien au monde ! Même chose pour l'étude de la langue que je travaille quasiment de la même façon sauf pour les jeux, je vous en reparlerai bientôt !
    J'ai eu la même réaction face au groupe de "bons" : effectivement ils ont aussi besoin d'étayage ! même si c'est en moindre quantité...
    Merci Alet pour m'avoir donné le déclic ! ta manière de montrer les choses m'a décomplexée dans ma pratique de classe : malgré l'envie, je n'osais pas pour rester dans le "conventionnel" ! Là, j'ai démarré les ateliers lecture aussi : que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  16. moi aussi j'ai commencé les ateliers de maths à la rentrée de janvier et mes élèves et moi même en sommes ravis, plus de temps pour eux et un moment privilégié avec moi dans le coin 'cap maths" où ils se dévoilent. beaucoup de réussites avec le plus petit groupe, celui des élèves qui ont besoin de temps et qui peuvent s'exprimer. moi aussi, je constate que c'est le groupe "des bons" qui est déstabilisé de se retrouver en petit groupe .... et de travailler peut-être un peu plus intensément qu'en groupe-classe!
    ma formule est la suivante pour l'instant: groupe 1: avec moi,
    leçon et exercices oraux ou écrits, collectifs ou individuels selon les groupes, groupe 2: calcul mental et jeux des activités complémentaires du cap maths à 2 , groupe 3: partie révisions en autonomie
    nous corrigeons le calcul mental en classe entière après les ateliers et je commence la séance suivante par présenter les activités autonomes du jour et au besoin un rappel par rapport aux révisions si elles ont posé problème, ou par rapport aux règles de travail
    merci en tout cas pour tout ce partage
    je suis avec attention tes articles lecture et écriture pour me lancer l'année prochaine

    RépondreSupprimer
  17. Je fais depuis la Toussaint. C'est vraiment un fonctionnement qui me plait pour ne plus avoir des réponses des "bons" avant que les "moins bons" n'aient le temps de réfléchir....
    Une déception tout de même : Les enfants étaient très intéressés au tout début, mais le mois de février n'a pas été très agréable : ça "marche" toujours pour la plupart des enfants et je vois des progrès mais malheureusement, je trouve que certains ne sont plus mobilisés et ne participent plus lors du regroupement (dans les 3 groupes !). Ma reflexion en est que mes groupes sont trop importants (10 12 12)... J'ai envisagé de faire 4 groupes (dans ma tête : c'est les vacances !) mais avec quel temps pour chaque groupe. C'est vraiment trop comme effectif....:-(
    Alors là tout de suite, je réfléchi pour trouver une solution à ces enfants qui se démobilisent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour Fany !
      Je réfléchis aussi à faire 4 groupes pour l'année prochaine car nous fermons une classe et du coup nous allons avoir des classes bien plus chargées...
      Pour leur attitude, il y a aussi des hauts et des bas et le mois de février n'est pas le plus facile...
      Personnellement, je n'ai pas eu ce genre de "démobilisation" de la part de mes élèves donc je ne sais pas trop quoi te dire... C'est vrai que une fois la joie de la découverte et du changement passée, il faut réussir à maintenir l'intérêt car ils ont vite tendance à oublier l'ancien fonctionnement ! J'espère que tes élèves parviendront à se remobiliser ! C'est vrai aussi que 12 c'est peut-être beaucoup... ceci dit je suis passée à 10 pour les CM1 (et j'en avais un peu plus l'année dernière) et ils participent tous... par contre, c'est vrai que je ne leur donne pas l'occasion de se défiler, je les interpelle tous.
      Bon courage en tout cas !

      Supprimer
    2. J'ai commencé en janvier avec 4 groupes,un de 6 CM2 et 3 groupes CM1(9, 7, 7) mais pour l'instant je ne le fais que 2 fois par semaine. Ca tourne très bien et les élèves sont ravis...et beaucoup plus attentifs qu'en frontal. Je fais calcul mental, exercices de la leçon précédente,et exercices supplémentaires ou problèmes. Les moins avancés font moins d'exercices.Je vois beaucoup mieux les progrès ou les difficultés de chaque élève et pour moi, c'est une vraie révolution dans la façon de travailler. On a enfin l'impression de faire mieux. Tellement, tellement emballée par ta façon de travailler, le cahier d'écrivain est devenu une institution et j'ai commencé avant les vacances la rédaction, chacun à son rythme (beaucoup moins de stress de correction... et plus d'efficacité). Je mets en place lecture autonome prochainement. Bref, je suis une fan d'Alet, pas une seule journée sans un tour sur ton blog pour lire ou re-relire quelque chose. Un grand merci pour ton partage, tes encouragements, ta disponibilité pour expliquer encore et encore ton fonctionnement.Bonne semaine.

      Supprimer
    3. Merci beaucoup pour ton retour et ton message qui fait chaud au coeur ! :)

      Supprimer
  18. Je lis et relis tes billets sur les ateliers de maths et je trépigne d'envie de me lancer !!!! Un grand merci pour ton partage !
    MAIS je ne sais pas trop comment faire vu le profil de ma classe : j'ai 26 CE2/CM1. 10 CE2 et 16 CM1 dont 3 CM1 qui sont en très grandes difficultés et qui travaillent la plupart du temps avec les CE2. Donc, pour faire trois groupes, sachant que ça me fait réellement 13 CE2 et 13 CM1...Et sachant que les CM1 abordent des notions (fractions, divisions, nombres décimaux...) que les CE2 ne voient pas...Eh bien, je ne sais pas comment faire !
    Quelqu'un a-t-il le même profil de classe que moi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message !
      Personnellement, je trouve important que chacun reste dans son niveau de classe car c'est important que chacun fasse le programme de son niveau.
      A vue de nez, je dirais 10 CE2 et deux groupes de CM1...
      Penses-tu que ça serait faisable comme ça ?
      Bon courage en tout cas ! :)

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse très rapide !!
      Je pensais aussi faire comme tu l'écris ci-dessus mais ce sont mes 3 CM1 en difficultés qui me "posent problème"...Ils sont inscrits en CM1 mais ont déjà un an de retard...Et font du CE2 (ils seront orientés en SEGPA)...Bref, je ne peux pas les mettre dans un groupe CM1 (même celui des moins avancés)...Donc, ça ferait plutôt deux groupes de CM1 (6 et 7 élèves) et un groupe de 13 CE2 (mes 10 CE2 + ces trois élèves en difficultés). Mais 13, ça semble beaucoup...
      Je vais encore y réfléchir...Si quelqu'un a une autre idée...

      Supprimer
  19. Je teste les ateliers maths la semaine prochaine et ma directrice viendra me voir en classe la semaine suivante ( je suis suppléante et je voulais avoir un retour sur mon travail).
    Et je vais faire des ateliers en orthographe/ grammaire en retour de la dictée de la semaine dernière avec ma classe de CM1.
    J'en avais vraiment marre du frontal et ton système d'atelier c'est vraiment super.
    Avec mon autre classe ( des CE1) j'ai fait des ateliers en résolution de problèmes en début d'année et vraiment ils ont bien accroché, les plus en difficultés étaient avec moi et donc l'apprentissage était plus efficace, les plus rapide étaient sur un jeu qui les ont vraiment motivés et ils se corrigeaient entre eux se posaient des questions et y répondaient ensemble. C'était vraiment extra.
    C'est vraiment super ton blog parce que du coup on ose faire les choses.
    Steff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Steff pour ton retour ! :) Tu nous raconteras ce qu'en pense ta directrice ?

      Supprimer
  20. J'y réfléchis aussi pour le troisième trimestre : il me faut d'abord régler le problème des conditions matérielles et revoir ma programmation. Le mois de mars me permettra de peaufiner ces détails. Il faudra aussi que j'essaie de coller mes séances de maths en même temps que les interventions de la maîtresse PASS qui vient prendre mon enfant du voyage à ce moment comme ça je serai complètement libérée à ce moment-là, au moins les premiers temps ! Je fonctionne déjà en plan de travail pour mes CM2 mais je n'arrive pas à bien raccroché mes "tortues"; là je pourrai sûrement les aider à bien démarrer sur les nouvelles notions. Différencies-tu les exercices d'application dans le fond (c-à-d difficultés croissantes), dans la forme et/ou dans la quantité ? J'ai vu d'ailleurs qu'un CD-ROM d'activité Cap MAths allait sortir au printemps, cela semble plutôt intéressant car les activités se corrigent d'elles-mêmes.....
    En tout cas, merci pour ton expérience....Autre question arrives-tu à suivre le rythme du manuel, fais-tu l'impasse sur certaines activités ? en ajoutes-tu d'autres méthodes ? quand aux évaluations périodiques (tous les 15 jours) proposes-tu tous les exercices aux élèves et comment les corriges-tu ? réussis-tu à rendre ta notation lisible pour les élèves ?.....que de questions, désolée....

    RépondreSupprimer
  21. Papayoute, cela dépend vraiment pour les exercices... plus ça va et plus je me rends compte que je fais les mêmes exercices pour les deux niveaux (en CM2 car en CM1 je n'ai qu'un groupe).
    Pas mal pour le CD, je vais regarder ça de près !

    Oui je suis le rythme du manuel, et je fais rarement l'impasse (souvent je zappe la leçon sur la touche mémoire de la calculatrice en CM2 mais c'est à peu près tout). Je reste sur Capmaths, je n'ajoute rien.

    Pour les évaluations, je choisis les exercices mais je fais quasiment tout faire aux élèves. Je corrige le contrôle moi-même puis on corrige ensemble en collectif. J'ai une notation + un relevé de compétences. :)

    RépondreSupprimer
  22. Mise en place au retour des vacances en janvier et seulement une fois par semaine (1/4 temps) en CM1/CM2. Bilan très positif pour ma part. Je vois tous mes CM1 et je pense avoir une meilleure vision de leurs capacités grâce aux ateliers.
    Deux petits bémols :
    1) j'ai une classe "idéale" nous ne sommes que 20 (je vous rassure c'est ma seule classe comme ça!) et aucun problème de comportement/travail. C'est aussi pour cela que je me suis lancée facilement. Aucun souci pour qu'ils travaillent en autonomie, en silence et je ne suis jamais dérangée (même quand les ordinateurs posent problème ils gèrent entre autres sans avoir à leur dire). J'aurai peur de tenter avec un autre profil de classe (je ne parle pas forcément de l'effectif...) et pourtant je ressors de cette expérience énormément de satisfaction.
    2)J'ai des CM1/CM2. J'ai divisé les CM1 mais du coup mes CM2 restent 9 et donc à leur place habituelle. Avec eux, je n'ai pas l'impression de faire autrement qu'avant. Je m'occupe des 3 élèves qui ont un peu plus de mal et les autres avancent, très vite ! J'ai bien conscience que vous avez pour la plupart plus d'élèves par groupe mais c'est le sentiment qui en ressort pour mon expérience. Les autres groupes étant à 6/7, nous nous mettons tous sur la table du fond et l'espace de travail fait la différence !
    Pour conclure, bilan plus que positif. J'ai pu tester ces ateliers pendant 2 semaines complètes et tous les jours. Il y a eu un vendredi où j'avais prévu autre chose. J'ai tout de suite eu le droit à "oh non, on fait pas atelier de maths!" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage !
      Pour le lieu de travail, en fait ce sont eux qui viennent me voir, moi je ne bouge pas... nous sommes sur le tapis pour tout sauf pour la géométrie où nous nous mettons à la table ronde (mais dans ton cas, tu pourrais les laisser à leur place) ce qui fait que tout le monde bouge !
      Sinon, d'après les témoignages que j'ai pu lire, même les élèves qui à la base n'ont pas forcément un comportement "facile" semblent bien s'en sortir en terme de comportement ! :)

      Supprimer
  23. allez voir sur le site de loustics qui a mis en ligne des didapages pour la partie calcul mental et révisions auto correctives quel boulot mais super

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info !!! J'adore le site de Loustics ! :)

      Supprimer
  24. Marie ou Maria la Sanglante4 mars 2012 à 18:57

    Bon alors je commence demain !
    Avec mes 3 niveaux dont 11 cm2 très hétérogènes, j'ai décidé de faire 4 groupes. Les 4 groupes seront:
    - 6 ce2 + 1 ce1 (qui travaille les math avec les ce2 depuis le début d'année)
    - 4 cm1
    - 5 cm2 (faibles ou moyens)
    - 6 cm2 (bons ou très bons)

    Les ce2 resteront à leur place mais je vais installer leurs tables de façon à recentrer le groupe. Les cm viendront avec moi autour d'une grande table dans un coin de la classe.

    Je ne suis pas Cap Math, les rotations seront les suivantes :
    - travail avec la maitresse
    - 3 calculs + 1 problème quotidiens qu'ils ont déjà l'habitude de faire
    - jeux math ou sur petits ordis
    - exercices sur le cahier du jour

    Ce qui me fait le plus peur, c'est la gestion du temps mais, tant pis, je me lance depuis le temps que j'y pense !! Je te tiens au courant !!

    J'ai commencé le cahier de l'écrivain la semaine dernière. Ils l'utiliseront 2 fois par semaine (mardi et jeudi). Dès vendredi, j'ai eu droit à "Maitresse, on fait pas le cahier de l'écrivain aujourd'hui??" :) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super Marie, tu nous diras !!! Pour les rotations, tu comptes faire 15 min ? Il m'arrive d'avoir à faire 15 min, c'est un peu juste mais ça se fait ! :)
      Bon courage en tout cas !

      Supprimer
    2. Marie dite Marialasanglante14 mars 2012 à 23:32

      Finalement je n'ai pas commençé le jour prévu car un projet chant-chorale avec intervention d'un pro a commençé cette semaine, le matin; j'ai donc tout décallé. De plus, mes affichages n'étaient pas prêts. J'ai donc commencé hier.....Pas contente du tout, du tout.... Même qi les élèves étaient contents de cette organisation? Moi, j'ai eu l'impression d'avoir survolé ce que je voulais faire. 15 minutes, c'est trop court. En plus mon horloge m'a laché ce jour-là, j'ai eu l'impression de ne rien controler....
      Je ne renonce pas : je reprends demain avec seulement 2 créneaux pour les 4 groupes. Je ne serai donc pas tous les jours avec les 4 groupes mais j'espère atteindre plus facilement mes objectifs et finir ma séance avec une certitude : ils ont appris quelque chose aujourd'hui !!! ce que je n'ai pas du tout eu comme impression hier...et en plus j'ai trouvé L'OBJET que je cherchais depuis plusieurs semaines : un minuteur aimanté !! youpi !!!!! ;)
      Les 2 groupes avec lesquels je ne travaillerai pas seront en autonomie sur des calculs/problème ou exercices d'application ou jeux mathématiques.
      En tout cas, je veux changer ma façon de travailler et je dois différencier, surtout pour mon groupe très hétérogène des 11 cm2.

      Supprimer
    3. Marie, les 15 ou 20 minutes doivent être suffisantes pour l'enseignement "pur". C'est un fonctionnement en pédagogie explicite, du coup, il faut aller droit au but. Par exemple, si tu travailles sur la multiplication des nombres décimaux, tu peux leur demander dans un premier temps comment ils s'y prendraient mais TRES VITE, tu leur montres directement comment faire et ensuite ils s'entraînent. Il ne faut pas essayer d'appliquer un schéma de leçon que tu ferais en 45 minutes du style évaluation des acquis des élèves, recherches, mise en commun etc. car sinon tu ne tiendras effectivement pas les 15/20 minutes. Il faut vraiment aller à l'essentiel...
      Tu as raison concernant le minuteur aimanté, c'est ce que j'ai aussi... (j'en suis malheureusement à mon troisième ou quatrième car ça n'est pas très solide ces petites bêtes là !) mais c'est vraiment la clé !
      Ceci dit, je te dis bravo de te lancer dans cette organisation, je suis sûre qu'elle ne peut être que bénéfique dans un cours multiple... Donc n'abandonne pas !!! Et n'hésite pas à m'appeler si tu as besoin d'autres infos !!! Tu sais où me trouver ! :)

      Supprimer
    4. Marie dite Maria.....17 mars 2012 à 16:56

      Je tatonne , je tatonne...Les ateliers de jeudi et vendredi ont bcq mieux "marché". J'ai fonctionné avec 2 créneaux de 25 min, avec 5 min de battement entre les deux, le temps que les responsables de groupe s'organisent, que tout le monde retrouve sa place. ça a bcq mieux fonctionné. Je vais continuer comme cela pour le moment. Avec le temps, peut-être que mes créneaux pourront être plus courts, je verrai. J'utilise bien la pédagogie explicite également mais je pense que c'est une questin d'organisation de mon côté mais aussi du côté des élèves, le temps qu'ils prennent leur marques dans ce système. En tout cas, je continue, c'est sûr, avec cette organisation. Merci pour tes conseil !!J'ai l'impression que tu épaules bcq de monde (dont moi) et ça fait bcq de bien !!! Un grand merci !!! Je te redonnerai des news. (Entre parenthèses, j'ai reçu lector, lectrix ce matin.....;) )

      Supprimer
    5. Bonjour Marie
      J'ai moi aussi 3 niveaux (11CE2+ 6CM1+13CM2)et un fort effectif (30élèves).
      Pour gérer l'hétérogénéité dans chaque niveau, il faudrait que je fasse tourner 5 groupes.
      En admettant que j'arrive à constituer 4 groupes uniquement, il me reste une question :Quand corriges-tu les exercices que tu donnes à faire sur le cahier du jour, les calculs et le problème ?
      Pour moi la correction doit se faire avec les élèves.
      Au niveau programmation, tu te fixes donc une notion (ou compétence) à travailler sur deux jours ?
      J'adorerais mettre en place des ateliers différenciés, mais pour l'instant j'ai l'impression que mon effectif me bloque sur un fonctionnement par niveau et non par besoin.
      Que c'est frustrant !!!!
      Chloé

      Supprimer
  25. J'ai une classe de 26 CM2. Je fonctionne en ateliers depuis décembre et j'aime beaucoup, les élèves aussi!
    Comme je n'ai pas d'ordinateurs dans la classe, je donne un petit programme de révisions et il y a des petits jeux de cartes faits maison sur le modèle des jeux de cartes Ermel (ex: bataille de fractions, de nombres décimaux, de tables de x...). Parfois, ça peut être aussi des exercices à faire seul, puis à deux, puis en groupe avec moi.

    Les "boss" des maths (!)s'éclatent, on avance + vite ensemble et du coup, ils "n'attendent" plus que les autres comprennent!!!
    Pour les élèves en difficulté, on se retrouve en petit groupe, entre nous, on prend notre temps car:
    -je commence par les meilleurs en maths, ce qui me sert "d'échauffement" on va dire! De ce fait, j'arrive un peu à voir les imprévus, comment je vais peut-être mieux tourner mes phrases, poser mes questions pour les suivants (comme eux comprennent tout, tout de suite, si je galère un peu moi, ça passe!)
    -je termine par le groupe d'élèves qui a le plus de difficulté comme ça, j'ai tout le temps qui reste à leur consacrer, on se permet d'aller mon vite, de ré-expliquer.

    En gros, ça donne 2 groupes de 15 min (les "bons" et "moyens") et je prends le temps qu'il faut pour le dernier groupe, les autres ont leur planning au tableau.

    En tout cas, MERCI de m'avoir donné l'envie et le courage de franchir le pas car cette idée était dans mon esprit il y a plusieurs années, mais je n'osais pas me lancer... Et de voir que nous sommes plusieurs à l'avoir fait, on se dit qu'on est moins seul(e), c'est encourageant et motivant d'un côté!

    So

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci So pour ton message et ton retour sur la mise en place de l'atelier ! :)

      Supprimer
  26. Bonjour!
    Alors j'ai envie moi aussi de me lancer, surtout l'an prochain en fait, mais je voudrais un peu "tester" cette année...
    Le problème que j'ai, c'est que je n'ai pas de manuel dans ma classe et que justement, je suis en train de faire des recherches pour en commander pour l'an prochain. Jusqu'à présent, j'avais une très mauvaise image de Cap Maths, mais tes articles sont en train de me faire changer d'avis... J'hésite encore car je ne voudrais pas acheter une série pour rien... Crois tu que je pourrais "tester" sur une période en n'ayant que mon Cap Maths (pour la partie recherche par exemple). Je pourrais faire 9 photocopies des exercices et les groupes se les passeraient et travailleraient sur leur cahier de maths... J'ai vraiment envie de me lancer mais... il me reste encore pas mal de choses à régler! Mais ce serait vraiment le bon moment, car j'ai une grosse lassitude de mon fonctionnement en ce moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Steph83,
      Oui je pense que tu peux tester sur une période mais attention, Capmaths est une méthode apparemment un peu différente des autres (sachant que je n'ai jamais fait aucune autre méthode). Il faut rentrer dedans, ne pas la prendre comme une banque d'exercices car ça n'est pas ça du tout. Je te conseille si tu le souhaites d'aller jeter un oeil sur le site de Hatier et de télécharger leur livre du maître, qu'il faut à mon avis bien suivre au début pour bien s'imprégner de la méthode qui peut surprendre et faire peur (on a l'impression de faire face à une montagne de travail, dans les faits, il vaut mieux se concentrer uniquement sur la recherche dans un premier temps !)
      Bon courage en tout cas ! :)

      Supprimer
  27. De mon côté , j'ai mis ça en place début janvier avec tout le reste (cahier d'écrivain, atelier écriture et lecture)... car j'ai eu un "coup de foudre" pour cette méthode de travail. Cela m'a remis pas mal en question, mais j'y vois plus clair de jour en jour. Bref, pour en revenir aux math (puisque c'est de cela dont il est question ici !!!) c'est super mais ne tourne pas encore comme je le voudrais ...

    1) pour les ateliers ordi, je n'ai aucun moyen de vérifier ce qu'ils font et cela me gène un peu (j'en ai 3 ou 4 qui "grugent" et s'amusent sur l'ordi ou font des choses super simples!).

    2) pour les ateliers en autonomie (exercices de l'entretien) j'ai mes 4 élèves en difficulté qui n'y arrivent pas seul, alors c'est galère !

    3) Pour le travail avec moi, c'est vrai qu'on est plus proche des élèves, mais je n'arrive jamais à finir en 20 mn...

    Donc,
    - je fais durer mes ateliers 30 mn...
    - Pour les exercices, j'ai pensé différencier... laisser ceux de cap math pour les "meilleurs" et en"fabriquer" des BEAUCOUP plus simples pour les plus "faibles"... mais bon cela va me demander du boulot...
    - leur préparer le calcul mental quotidien (celui de capmath ... je l'ai trouvé tout tapé sur le net...) ou/et un petit problème quotidien avant qu'ils n' aillent sur l'ordi...

    Voilà... j'avais justement réfléchi à tout ça ce week-end, alors je suis ravie que tu aies écrit cet article ... et merci encore pour tes idées et cette belle motivation qui je l'avoue était un peu partie pour moi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Karot de ton retour !

      Pour le 1) oui c'est un point délicat à gérer...

      Pour le 2) mon principe est qu'il faut aussi qu'ils apprennent à se débrouiller tout seuls... Moi je leur dis, vous faites tout ce que vous pouvez faire, et si vous n'y arrivez vraiment pas, vous pouvez demander un coup de main à votre voisin mais il n'y a pas de "difficultés" qui tiennent (dans le sens où je ne veux pas qu'ils se cachent derrière ça pour ne rien faire...)

      Pour le 3) je crois que c'est avec le temps que ça vient. J'arrive beaucoup plus à tenir les 20 minutes que l'année dernière. Après, il faut aussi savoir s'arrêter et ne pas surcharger la barque, mais ça n'est pas toujours simple ! Mon principe (mais ça n'engage que moi !) est que TOUT LE MONDE fait les mêmes exercices, j'ai toujours peur de tirer vers le bas si je différencie trop. Du coup, je passe plus de temps en explications, je décortique beaucoup plus, je "zappe" quelques fois certaines choses si vraiment je trouve ça trop compliqué (c'est rare) mais je ne donne pas d'exercices différents aux plus faibles. Je dis juste ça pour expliquer, pas pour imposer hein ! :)

      En tout cas, merci encore pour vos retours d'expérience, c'est très enrichissant pour moi aussi ! :)

      Supprimer
    2. ça y est . Ateliers maths testés et approuvés pour mes élèves et moi -même. Bon faut encore apporter des améliorations:
      j'ai fait 3 ateliers
      1/ défi avec des exos ou problèmes de logiques
      2/ un atelier où ils travaillent à leur place sur une fiche d'exo avec une notion que je veux qu'ils retravaillent
      3/ un atelier résolution de problème avec moi.

      Bilan : les défis étaient trop durs , et je ne sais pas comment faire un retour dessus vu qu'ils n'ont pas tous les mêmes défis ( un défi par parcours).Je me suis dit aussi qu'avec le défi j'allais faire une sorte de fil rouge pour les motiver. A chaque défi résolu ils gagnent des "km" et ainsi avancent sur une carte de France. Ceux qui ont fait le tour ou visités le plus de villes ont gagné ( Ils sont joueurs alors je me dis pourquoi pas , c'est encore à travailler pour la forme).
      Et la gestion du bruit de l'atelier défi mais ça je pense que cela va s'améliorer en refaisant des ateliers.
      Enfin c'était suuuuper!
      Steff

      Supprimer
    3. Merci pour ce retour d'atelier de maths Steff ! Tu as fait le plus gros, maintenant il te reste les ajustements et ça roulera ! :)

      Supprimer
  28. ça y est pour moi aussi: ateliers de math mis en place depuis 3 semaines. J'ai une classe composée uniquement d'élèves en grande difficulté scolaire. Ils ne sont que 12, enfin, c'est déjà trop à mon goût!!! J'ai découvert Cap math, car en Suisse, nous n'utilisons pas ce matériel! Je suis convaincue et le fait de suivre les modules me structure énormément.
    Voici mon min-bilan:

    1) Je fonctionne avec 3 groupes de 3-5 élèves, CE2 à CM2. C'est un régal de pouvoir les observer travailler sur la table ronde. J'ai juste un souci, je n'ai qu'un livre par groupe.... Je vais devoir investir ! Un autre problème, c'est que je n'arrive pas noter mes observations, trop absorbée par le groupe....

    2) Je fixe un thème en début de semaine concernant le calcul mental et un groupe s'exerce avec les ordis sur Mathoumatheux ou Primaths. Pas vraiment de contrôle sur ce qu'ils font, mais ils savent que je fais une évaluation le vendredi... ça peut motiver certains.

    3) le troisième groupe travaille avec leur plan de travail.

    Je suis très satisfaite: en fait, je découvre mes élèves! Il y a parfois de jolies surprises. Avec ce type d'élèves, ça fait vraiment du bien à la maîtresse!!!!!!

    Merci pour le partage. Comme beaucoup, je suis emballée par ces nouveautés! Après 28 ans d'enseignement.... c'est fantastique!

    Annepav

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Annepav pour ton message !
      C'est vrai qu'on a l'impression de redécouvrir ses élèves de cette manière !
      Bravo en tout cas de t'être lancée dans ce nouveau fonctionnement, ça n'est pas toujours évident de bouleverser ses habitudes ! :)

      Supprimer
  29. Bonsoir,
    Voilà 1 mois que je me suis lancée dans les ateliers maths.21 CE2/CM1 (13+8) j'ai fait 5 groupes : 3 en CE2 avec des niveaux extrêmes et 2 en CM1.
    Au début, 15 minutes par ateliers, évidemment il n'y avait qu'aux ordinateurs que l'activité était achevée. Du coup, les élèves changeaient d'ateliers avant d'avoir fini leur exercice et ça n'allait pas du tout.
    Alors 2 ateliers maintenant l'un avec moi en leçon ou exercice d'application sur l'ardoise et l'autre pour l'autonomie dans lequel il y a 1 problème quotidien (corrigé l'après-midi) , un exercice d'entraînement au tableau et une série du livret de calculs de Charivari. Pour ceux qui ont fini : Logico, jeux mathématiques...

    Comme les retours que j'ai lus, je connais mieux les capacités de mes élèves. 2 enfants mutiques auparavant commencent à parler à cette occasion. C'est déjà ça !

    Merci encore pour le partage de cet immense travail !
    Clarinette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi Clarinette pour ce retour !
      C'est chouette de voir ce que chacun adapte à sa classe dans l'esprit de ce fonctionnement ! :)

      Supprimer
  30. Bonjour,
    Merci pour ce super site, il est très explicite, et il a été facile de mettre en place tes fonctionnements.
    J'ai commencé à mettre en place les ateliers (écriture/lecture/maths et français) et je rejoins tout ce qui a été dit:
    Mes CM2 ayant des facilités en maths sont heureux et ne s'ennuient + à attendre d'où beaucoup de participation.
    Du temps pour les CM2 en difficultés et une vrai séparation pour les CM1.
    En lecture c'est un régal et là je m'aperçois du niveau réél de mes élèves et de leurs difficultés réélles aussi d'ailleurs!
    En français, j'ai opté aussi pour le même système que les maths à quelques différences près:
    La "leçon" se passe sur deux séances de 40 min environ.
    Pour l'instant, j'ai ce fonctionnement en 2 groupes (cm1/cm2):
    20' de temps d'apprentissage
    20' d'exo d'application (2 maxi)
    20' de bilan correction (et là c'est le rêve, moi qui n'avait que très rarement le temps de faire ces corrections avec eux, J'ai non seulement eu le temps de corriger avec eux les exos et de résoudre des soucis de compréhension, mais j'ai eu aussi le temps de faire un petit test de compréhension de la leçon et de répondre à leurs dernières questions!
    et enfin 20' de jeux/révision: Pour l'instant, j'ai téléchargé les jeux du super site de monecole.fr les enfant adorent et révisent en même temps. Plus tard, (cet été quoi) je ferais peut-être des fiches révision à la manière de cap maths pour alterner.
    Et surtout, surtout, comme une collègue l'a dit bien plus haut, j'ai investi dans un MINUTEUR! Cela m'oblige à respecter le temps horaires (d'être explicite) et les enfants savent qu'ils doivent bouger à ce moment là! Ca leur permet d'être rapide et de se remettre au boulot!
    Merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le minuteur, c'est vital !!! Je m'en sers tout le temps ! Malheureusement, je les casse aussi beaucoup ! :/
      Bravo en tout cas d'avoir osé te lancer dans ce type de fonctionnement qui peut faire peur mais qui est tellement satisfaisant ! :)

      Supprimer
  31. Bonsoir.
    Tout d'abord, waouh, quel site!!!
    Je me pose la question de la mise en place d'ateliers dans la classe depuis quelque temps. J'ai lu tous vos articles sur les ateliers maths.
    Puis, viennent les questions (nombreuses, j'en suis désolée, mais votre fonctionnement est tellement motivant que cela donne envie!):
    -j'ai peur que lors de mon inspection, on me reproche le fait que les élèves ne copient pas la leçon ou trace écrite (importance de l'écrit au cycle 3)
    -si j'ai bien tout compris, vous faites chaque jour une nouvelle séquence de mathématiques (un nouvel apprentissage)
    -j'ai également peur que lors de mon inspection, on me reproche le fait qu'il n'y ait pas de trace des exercices d'entrainement sur leur cahier du jour (exercices d'entrainement remplacés chez vous par le fichier avec une page par jour à faire il me semble?)
    -votre système d'atelier maths est-il applicable au cycle 2?
    Je vous remercie d'avance de votre réponse (j'ai hâte de vous lire!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Pas de souci pour les questions, je comprends bien qu'il y en ait !
      - pour la trace écrite, je n'ai personnellement jamais été embêtée à ce sujet... j'avoue que je n'en avais même jamais entendu parler avant les commentaires sur ce blog ! Pour moi la trace écrite peut être utile mais franchement, avec tout ce que l'on a à faire dans ces 24 h hebdomadaires, si je devais en plus prendre comme prétexte de leur faire copier une trace écrite pour qu'ils écrivent davantage, je ne sais pas comment je ferais ! :) Pour moi, si tu es capable d'argumenter de façon sérieuse à ce sujet auprès de ton inspecteur, en montrant bien que de l'écrit ils en font bien par ailleurs, ça ne devrait pas poser de souci !
      - en fait je fais chaque jour la nouvelle recherche de Capmaths, mais ça n'est pas forcément un nouvel élément chaque jour. Dans Capmaths les notions sont quand même pas mal rebrassées tout au long de l'année.
      - je crois qu'au niveau de l'inspection, le mieux est d'en parler directement à l'inspecteur car ils ne voient pas tous les choses de la même façon. J'ai envie de dire que l'important c'est de mettre des choses en place dans sa classe que l'on pense pouvoir aider les élèves et ensuite voir auprès de la hiérarchie si cela fonctionne. C'est ce que j'ai fait avec mon inspectrice (j'ai la chance par ailleurs d'avoir une inspectrice formidable, très ouverte et à l'écoute), j'ai mis les choses en place dans ma classe et ensuite quand elle est venue m'inspecter, je lui en ai parlé.
      - pour le cycle 2, je suis sûre que ça peut se mettre en place sans souci ! :)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.
      Je pense sincèrement mettre en place votre système d'ateliers (encore les grandes vacances pour affiner tout cela)!
      Encore merci pour votre formidable site!

      Supprimer
    3. Merci pour votre message Sitel ! Bonne mise en place l'année prochaine alors ! :)

      Supprimer
    4. Merci pour tous ces conseils ! J'ai mis l'atelier des maths en place (et l'atelier de lecture et celui d'écriture..)à la rentrée de janvier dans une classe de CE1 et CE2 et cela a transformé mon année et m'a aidé à résoudre bien des problèmes d'organisation ! Une vrai respiration pour moi et pour les élèves ! Du coup, j'ai envie d'aller plus loin et de prendre une classe de CM1 et CM2 l'année prochaine. Alors merci Alet !

      Supprimer
    5. Je me pose surement une question bête mais j'aimerais bien une réponse.
      S' il y a 3 groupes qui tournent sur des ateliers de 20 minutes, les maths durent donc 1h.
      Ils font donc tous plus ou moins les mêmes exos le même jour. Mais la correction, tu la fais quand?

      Supprimer
    6. Alors, tu parles de quels exercices ? S'il s'agit des exercices du fichier en autonomie, il y a un fichier d'autocorrection. Sinon, tous les exercices sont faits avec moi, en général sur ardoise, et les correction et validation se font sur le tas donc pas d'autres corrections... Est-ce que cela répond à ta question ?

      Supprimer
  32. Bonjour,
    Juste une petite suggestion pour ceux qui n'ont pas d'ordis dans la classe comme moi, pour les jeux maths : je suis tombée sur le catalogue du "kangourou des maths", ils vendent plein de livrets de jeux, constructions géométriques, énigmes, etc... à vraiment pas chers (beaucoup sont à 2,50 euros). Ca fait travailler le calcul mental, les belles constructions géométriques, on aborde l'histoire des nombres, bref, moi qui suis plutôt allergique aux maths, ça m'a beaucoup plu et j'espère transmettre ce plaisir à mes élèves grâce à ces petits livrets. Je précise que je ne détiens pas d'actions chez eux... Voici le lien :
    http://www.mathkang.org/catalogue/index.html
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne pour l'info ! Je rajoute le lien ! :)

      Supprimer
  33. Bonjour et bravo pour ton site super intéressant.
    J'ai été très contente de lire l'article sue les ateliers de maths il y a quelques temps parce que je cherchais un moyen de changer ma pratique et que les leçons devant tout le groupe ne me satisfaisaient plus. J'ai donc essayé les ateliers en suivant tes conseils. Mes élèves (CM1-CM2) ont été ravis pour la plupart et moi aussi, seulement, sans doute par manque d'organisation j'y passais 1h30 (20mn par groupe, 4 groupes de 6 ou 7) et donc plus de temps pour le cahier du jour que j'ai laissé tomber pendant les huit semaines de l'essai de ce dispositif. J'ai essayé de réduire le temps à 15mn mais je trouvais cela trop court. Peux-tu me conseiller, qu'en pense-tu pour le cahier du jour, quand le fais-tu?
    Merci de partager, c'est très motivant de lire les expériences et les conseils d'autres et ça aide à se lancer.
    Carotiti

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton message Carotiti !
      Oui c'est vrai que c'est parfois difficile de tenir au niveau du temps, si seulement on avait plus d'heures en mathématiques (et en français !)
      Au niveau du cahier du jour, je ne vois pas trop ce que tu veux dire : je n'ai qu'un cahier de maths qui ne sert que pour les exercices que je peux donner de temps en temps le soir ! J'espère que ça répond à ta question ! :)

      Supprimer
    2. Bonsoir et merci de ta réponse rapide.
      En fait ma vraie question, je pense, c'est: comment arriver à "caser" le cahier du jour dans la journée alors que les ateliers de maths prennent déjà pas mal de temps. Mais vu ce que tu me dis, peut-être n'as-tu pas de cahier du jour?
      Juste en passant, l'année dernière, j'ai eu une classe très difficile et des parents affreux, j'étais donc très très démotivée mais ton blog (entre autres) m'a vraiment donné envie de me remettre au boulot et d'essayer des choses que tu avais mises en place; Merki!!
      Carotiti

      Supprimer
    3. Merci beaucoup pour ton message Carotiti !
      En fait, je n'ai pas de cahier du jour ! J'ai juste un cahier de français et un cahier de maths ! :)

      Supprimer
  34. Ah d'accord, merci. Je vais recogiter tout ça. Comme je n'ai pas d'ordi à ma disposition, pour les jeux de maths, j'ai acheté quelques jeux chez smartgames (désolée, je ne sais pas mettre les liens). Ce sont des jeux de logiques à un joueur et de difficulté croissante. Ils coûtent entre 13 et 24euros.
    carotiti

    RépondreSupprimer
  35. Bonsoir et bravo pour ton super site qui est une mine d'idées!
    petite question: j'ai utilisé Cap maths en CM2 l'an dernier et je compte bien recommencer cette année.Par contre, je trouve qu'en géométrie, c'est un peu pauvre (mais peut-être est-ce une idée et n'ai-je pas assez de recul). Comment fais-tu pour compenser cela? Fais-tu des activités à part en plus?
    Merci de me répondre
    Than17

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un peu pauvre, mais on a un emploi du temps tellement chargé que je ne rajoute rien... ils se rattraperont en 6ème ! lol
      Trève de plaisanterie, c'est vrai que ça serait mieux de compléter... :)

      Supprimer
    2. Je trouve aussi que Cap Maths manque de séances de révisions en géométrie. Cette année, j'ai donc proposé des activités géométriques dans l'atelier jeux à certains moments : construction de figures/solides, coloriages symétriques ou agrandissement/réductions de figures. Mais je ne me souviens plus comment tu fonctionnes pour les jeux, tu ne proposes que les ordis ?...

      Supprimer
    3. Oui c'est une bonne idée. Ca m'est effectivement arrivé cette année de donner des travaux géométriques à la place des ordis... Et ils adoraient ça ! :)

      Supprimer
  36. Après avoir lu ton article j'ai très envie de mettre en place ces ateliers... Tu viens de boulverser mon organisation!! Du coup j'ai quelques questions : la partie calcul mental et réviser reprennent bien la séance précédente ?
    Donc une fois que le groupe est passé par l'atelier recherche, il ne s'exercera sur cette compétence que le lendemain non ?

    Ce qui me fait un peu peur c'est que je ne connais pas bien cette méthode qui s'avère très lourde et de m'y perdre car je ne suis pas la reine de la planification sur le long terme lol (car on dois être très strict au jour près). Aussi je suis dans une école assez difficile, les élèves ont en général un niveau assez faible et aucune autonomie donc ça peut être un très bon pari à prendre. Et je crois que je vais me lancer surtout pour aider les élèves en grandes difficultés et pour leur faire apprendre l'autonomie. Il s'agit d'une classe de CE2.

    En fait j'ai surtout besoin d'être rassurée. Mais encore merci pour ce travail d'une grande qualité. Bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, non la partie calcul mental et réviser ne reprend pas forcément ce qui a été vu la veille.
      Capmaths suit une progression spiralaire, c'est-à-dire que par exemple on ne va pas passer 15 jours de suite sur la division mais travailler tout au long de l'année dessus. On revient régulièrement sur les concepts que l'on aborde.
      C'est très important de bien le comprendre pour saisir l'intérêt même de cette méthode.
      Mais tu peux déjà tenter avec une méthode que tu connais mieux !
      Pour la plannification, je fais un maximum de choses au mois d'août, je plannifie à l'année et ensuite je suis assez tranquille ! :)

      Supprimer
  37. Que les élèves reprennent confiance en eux, gérer son image de "je-n'y-arriverai-jamais"... c'est exactement ça!!!
    Ca me parle beaucoup ce que tu veux changer dans la vision de l'enseignement.
    J'ai été nommée au RASED pour ma 1ère année d'enseignement (maître E!), et j'ai trouvé le travail en petits groupes auprès des élèves en difficulté richissime!!! Et aussi le contact avec des profs qui mettent plein de choses en œuvre pour les aider!
    Maintenant, je vais affronter une classe difficile, et j'ai envie de les aider au mieux en organisant au maximum des choses pour développer l'autonomie et le respect mutuel.
    Et... j'adore ton blog!! Merci pour toutes ces réflexions!

    RépondreSupprimer
  38. Un petit message rapide pour te dire que mes élèves adorent le principe des ateliers maths!

    RépondreSupprimer
  39. ca donne vraiment envie!! mais comment faire quand on a pas d'ordi en classe??est ce vraiment interessnat si je ne fais que 2 groupes ( assez chargés du coup)? merci pour tes conseils, otn enthousiasme et on partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lilibulle, comme je l'ai dit plus haut, ça n'est absolument pas nécessaire d'avoir des ordis ! La première année je n'en avais pas d'ailleurs ! Ta rotation concerne les jeux mathématiques, tu peux en faire sans ordi (jeux de cartes, etc.) Je trouve que ça ne vaut pas le coup si tu ne fais que deux groupes, l'intérêt est vraiment d'avoir des petits groupes pour mieux cerner les besoins des élèves ! :)

      Supprimer
  40. Bonjour!
    Bravo pour toutes ces publications!!
    A mon tour de te demander mon avis!
    J'ai parcouru tous tes articles (et leurs comm), tes FAQ, j'ai trouvé quelques réponses mais pas toutes!
    J'ai un ce2/cm1/cm2 et le fonctionnement que j'ai aujourd'hui ne me convient pas du tout... Moi je n'aime pas et les forts en maths non plus je pense! J'ai donc naturellement envisagé les ateliers MAIS :)
    Voici mon profil de classe : 5 CE2 avec 1 excellent, 2 Corrects et 2 faibles
    4 CM1 avec 1 excellent, 1 bon, 2 faibles
    7 CM2 avec 2 excellents, 3 corrects, 1 faible et une future orientation segpa
    Le matériel (j'ai repris celui de mes collègues des années passées : ERREUR!) : Un fichier Vivre les maths pour les CE2 et CM1 et le livre de l'élève A portée de Maths pour les CM2

    QUESTIONS :
    - Comment organiser mes ateliers avec mes profils d'élèves selon toi?
    - Peut-on travailler des notions différentes avec les 3 niveaux? (si je suis le fichier de vivre les maths, les CE2 peuvent avoir de la géométrie, les CM1 de la numération) et tout celà peut tomber un jour de mesure chez les CM2
    - Si je mets tous mes CM1 dans le même groupe, comment gérer la différenciation au sein du groupe puisque 2 vont résoudre sans problème (et même sans moi) la situation de recherche tandis que les deux autres vont ramer !!

    Merci de ta réponse à venir (je suis inspectée avant les vacances de février mais même pas peur, je veux essayer quand même tellement l'autre façon de faire ne me convient pas puisque je passe mon temps avec les plus faibles sans que ça serve forcément à faire passer la notion)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jsaispas,
      Alors, pour répondre à tes questions, vu que tu as trois niveaux, il y a plusieurs possibilités : soit tu mets tout à plat et tu fais des groupes de niveaux mais ça paraît difficile d'assumer le programme derrière, soit tu gardes tes niveaux de classe et tu différencies au sein même de tes groupes. C'est ce que j'ai choisi de faire avec mes CM1 par exemple qui ne forment qu'un groupe hétérogène (3 bons ou très bons élèves, 3 élèves plus moyens et 3 plus faibles). C'est ce que je préfère car comme ils sont en petit groupe, tu peux quand même différencier au sein du groupe (je sélectionne des exercices plus difficiles pour les meilleurs et me concentrent sur les plus en difficulté). J'aime bien l'idée aussi que tout le monde fait le travail de son niveau et pas un travail au rabais ou surévalué.
      Si j'étais toi, du coup je ferais tout différent pour les trois niveaux, de façon indépendante, pour que ce soit plus facile à gérer et je suivrais un programme différent sans chercher à faire la même chose pour tous en même temps. Comme tu as trois groupes, tu fais trois notions différentes, ça n'est pas gênant selon moi.
      Pour la différenciation, celle-ci se fait naturellement au sein même du groupe.
      C'est effectivement courageux de te lancer dans quelque chose comme ça juste avant ton inspection ! (tu me diras, j'ai bien lancé mes ateliers de maths 3 semaines avant mon épreuve pratique de CAFIPEMF !). Bon courage en tout cas ! :)

      Supprimer
    2. Bonjour!
      Merci beaucoup de ta réponse rapide... Cela me conforte dans mon idée!
      Je vais (finir de) réfléchir à ça à partir de mercredi :D
      Je ne tenterai peut-être pas une révolution complète avant sa venue, cela dépendra de mon humeur hihihi et au pire, je lui expliquerai que "qui ne tente rien n'a rien" ...
      Bon réveillon et meilleurs voeux pour cette année à venir!

      Supprimer
  41. Bonjour,

    c'est encore moi! (j'ai le droit de rejouer, on a changé d'année lol)

    J'ai planché (de façon atroce pour mes petits neurones) sur mes ateliers et une question me taraude :
    Si je garde un groupe dans chaque niveau, je ne peux voir qu'une notion par semaine avec chacun des niveaux... Qu'en penses-tu?

    En gros :
    J1 CE2 autonomie, jeux, découverte
    CM1 découverte, autonomie, jeux
    CM2 : Jeux, découverte, autonomie

    même schéma pour J2 et J3 mais avec application à la place de découverte (car je sais que certains n'auront pas assez de 20min même pour deux mini exercices!)alors que d'autres vont m'avaler aisément les deux pages de fichier...

    J4 est réservé pour le rallye maths ou le concours de petits problèmes...

    Merci beaucoup de ton aide!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jsaispas !
      Pour moi il est primordial d'aborder une notion par jour, sinon, je suis sûre de ne pas finir le programme ! Tous les jours, mes élèves abordent donc une nouvelle notion (en tout cas, ils abordent une nouvelle page du manuel, ça n'est pas forcément une nouvelle notion vu que Capmaths rebrasse pas mal mais tu vois l'idée). Si tu ne fais qu'une notion par semaine, j'ai bien peur que tu ne finisses pas tout ! :)

      Supprimer
  42. Bonsoir,
    Le dernier message date de plus d'un an... peut-être ne me suis-je pas mis au bon endroit, je verrais bien.
    Je parcours ton blog depuis au moins deux ans déjà et ma pratique en classe a beaucoup évolué grâce à toi.
    Cette année, j'ai mis en place des ateliers en maths mais avec mon manuel "petit phare" : un groupe avec moi, un groupe en exercices d'en traînement, un en brevet calcul pour réviser à son rythme toutes les opérations.
    Après quelques mois de fonctionnement, je trouve toujours ça très intéressant mais je me penche maintenant sur ma méthode. Je viens de commander la méthode cap maths et le fonctionnement en spiralaire me plait beaucoup. Je travaille déjà avec ce système en utilisant la grammaire Picot.
    Juste une petite question : en 20 minutes, as-tu le temps de faire toute la partie recherche ou en laisses-tu dans le fichier que tu as crée ?
    Du coup, dans ton fichier, tu mets (si j'ai bien compris) le calcul mental, la partie réviser et la partie exercices. Mais ont-ils le temps en 20 min de terminer la feuille du jour ?
    En fin d'unité, leur demandes-tu de terminer ce qui n'aurait pas été fait ?
    Enfin (pour une question il y en a déjà plusieurs...) j'ai lu, je ne sais plus où que tu avais acheté la licence pour TBI, Est-ce vraiment intéressant de l'avoir en plus ?
    Je me pose la question de l'équipement, car comme ils veulent encore nous modifier les programmes, je me demande si je dois m'équiper maintenant, en livres, ficher géométrie, cd pour tbi, ou si j'attends les modifications. (j'espère qu'il réduiront le travail de géométrie et de mesures... même si j'adore la géométrie)

    Voilà, si tu as un moment...
    Désolée pour toutes ces questions et merci encore pour tout ton travail !
    Nelly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Désolée de répondre si tard!
      Normalement, j'arrive à faire l'essentiel en 15-20 minutes. Si ça n'est pas le cas, je continue le lendemain mais c'est finalement assez rare. Je ne laisse jamais cette partie en autonomie, car c'est la partie apprentissage et c'est important que je sois avec eux pour les accompagner.
      Dans mon fichier, il n'y a pas la partie exercices, et en général, ils ont le temps de tout faire.
      Oui ça peut arriver que je demande de terminer le fichier si ça n'a pas été le cas.
      Je trouve que ça vaut vraiment le coup d'avoir la version TBI. Je ne travaille plus qu'avec ça et plus du tout avec les livres!
      Bon courage en tout cas! :)

      Supprimer
  43. Bonjour,


    J'aurai l'année prochaine 27 élèves de CE2-CM1 dans une classe qui n'a de place que pour les bureaux des élèves.

    Auparavant j'étais dans une autre classe et j'avais l'habitude de travailler en atelier suite à la leture de ce blog..gros progrès ...


    Bref l'année prochaine, pas de place pour un tapis, pas de place pour un coin jeux...juste les bureaux des 28 élèves 2 par 2.

    Je ne me vois pas retravailler autrement en français maths...mais comment faire???

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nad,
      Très bonne question. Est-il possible éventuellement de faire des gros blocs de bureaux et d'en utiliser un pour faire tourner les groupes? C'est compliqué quand on n'a pas de place! :( Bon courage en tout cas!

      Supprimer
    2. Bonjour,

      J'arrive un peu tard sur cette réponse mais je viens de découvrir ce blog (excellent d'ailleurs, et surtout très inspirant, merci Alet pour tout ce partage et les réflexions que tu amènes !).

      Ayant une petite classe aussi, j'avais pensé me servir d'une des rangées de bureaux de 2 et faire changer tout le monde de place à chaque fois et ce n'est pas satisfaisant. Donc j'ai placé les tables par 3, sur les deux côtés de la classe, l'air de rien, ça me fait un "couloir" plus large au milieu où je peux caser un tapis. Mais le must, c'est que je peux y caser aussi les petits fauteuils de la BCD que je vais piquer :p
      On arrive à tenir comme ça, ce serait toujours mieux avec plus de place mais ça passe bien et les élèves adorent être à la cool sur ces fauteuils. (Mais les tapis, c'est bien aussi).

      Sinon, la pratique des ateliers est le top en ce qui me concerne, je n'en pouvais plus du frontal et je tourne sur 3 fois 20 min. (J'ai appris sur ce site que je pratiquais une forme de pédagogie explicite, ce qui m'a bizarrement rassurée ^^)

      Pour les jeux, ils sont rangés à divers endroits et les élèves les sortent pour jouer à leurs places, je pensais que ce serait moins funny mais en fait ils y trouvent bien leur compte.

      Laure

      Supprimer
  44. Bonsoir,

    Ta façon de travailler est géniale! Je tenterais bien l'aventure mais je travaille à mi-temps sur un CE2 avec numération calcul et une partie de la résolution de problème. Concrètement comment tu fais tourner une unité avec la méthode cap maths. La partie révision en individuel? la partie rechercher en commun et les groupes sur les exercices? Voilà je suis plus dans le fonctionnement sachant que par exemple si la partie révision concerne les grandeurs je ne l'a fait pas, etc. J'aurais besoin d'une explication sur le fonctionnement et son adaptation possible et de vos avis sur la mise en place de ses ateliers avec un mi-temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ange Blanc,
      Merci pour ton message!
      Avec Capmaths, je ne fais quasiment que la partie Chercher avec les élèves, et parfois quelques exercices. Le reste est fait en autonomie. Je fais les séances dans l'ordre, les unes à la suite des autres. Cette année, c'était la personne qui faisait mon complément qui faisait la partie géométrie ceci dit.
      Honnêtement, gérer un fonctionnement en atelier avec Capmaths sur un mi-temps ça me parait un peu chaud, mais pourquoi pas? Après tout, qui ne tente rien n'a rien! :D

      Supprimer
  45. et je me pose la question suivante: le personne qui te déchargeait suivait-elle ton fonctionnement en ateliers? Penses-tu que le travail en atelier puisse se faire sur une journée ( je suis complément de service)?Merci pour ta réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, je dirais que ça dépend vraiment de la personne avec laquelle tu travailles. Certaines années cela a été possibles, d'autres non; Jamais je n'impose cette manière de travailler, quand la personne ne se sent pas à l'aise, on en discute et elle fonctionne autrement. Dans ce cas, elle prend un domaine mathématique comme la géométrie. Sur une journée, ça me paraît honnêtement compliqué et à mettre en place, et à tenir sur la durée. Mais après, pourquoi pas? Il faut toujours essayer, et si ça ne fonctionne pas, on peut toujours revenir en arrière! :)

      Supprimer
  46. Bonjour,
    Grâce à cet article, j'ai commencé les ateliers de maths l'an dernier avec enthousiasme et succès malgré quelques difficultés d'organisation parfois.
    Je recommence cette année, 2 fois par semaine pour commencer.
    Maintenant que j'ai un blog, je mets un lien vers cet article dans mon post sur les ateliers de maths. Encore merci !

    RépondreSupprimer
  47. Bonjour,

    Merci pour ce blog rempli d'idées ingénieuses !!
    J'ai envie cette année de me lancer dans le travail en atelier en math. Mais avant j'avais deux trois questions à te poser.

    Tout d'abord, je n'ai pas Cap Math mais Euromath. est-ce que tu penses que cette méthode est faisable avec ce manuel (il a également une partie découverte puis des exercices de difficultés variables) ?
    Ensuite, je pense faire 3 groupes de niveau de CM1. Cela veut donc dire que dans la même heure, on fait trois fois la même découverte. Est-ce que cela n'est pas lassant à la fin ?

    Ton article date de 2012, est-ce que depuis tu as apporté des ajustements, des modifications à ta méthode ?

    Merci d'avance.
    Laëtitia

    RépondreSupprimer
  48. bonjour.
    petit bilan pour ma part où j'ai lancé cette période les ateliers de maths, mais également français et production d'écrits... JE suis ravie de cette façon d'enseigner, les élèves adorent et les parents adhèrent plutôt pas mal...surtout que les résultats sont là!

    un grand merci pour ton site qui regorge de bonnes idées et qui m'a vraiment "aidée" à me lancer... l'an prochain, je mettrais sans doute en place les ateliers de lecture...je suis en train de mettre en place ma bibliothèque, d'acheter des petits fauteuils pour en faire un coin vraiment sympa.

    le seul petit point "négatif" au fonctionnement en ateliers, d'après mon ressenti, c'est que lorsque l'on repasse à une matière avec un enseignement plus traditionnel, les élèves n'ont pas du tout le même rapport au travail...mais je ne regrette absolument pas...d'avoir fait ces changements dans mon enseignement...

    merci à toi!

    RépondreSupprimer