nRelate - Posts Only

02/10/16 : Nouvel article sur les programmes de Maths au cycle 3 !

vendredi 3 mai 2013

Deux mois et demi...

Deux mois et demi... Deux mois et demi sans poster un seul message...
Je vous dois sans doute quelques explications ! 
Quand j'ai lancé ce blog il y a un an et demi, je l'ai fait à la suite de la rédaction de mon mémoire CAFIPEMF qui m'avait amené à poser sur le papier ma pratique. J'avais trouvé l'exercice intéressant et j'ai donc eu envie de prolonger cette expérience et de mettre en mots ce qui se passait dans ma classe, dans ce blog.


Pendant un an, j'ai donc tenté d'expliquer comment je fonctionnais, sans vraiment penser avoir un "public" intéressé par mes errements pédagogiques... Bien-sûr, le blog a eu un écho qui est allé bien au-delà de mes attentes et je me sens toujours très privilégiée de recevoir tous ces commentaires positifs et enthousiastes qui m'ont accompagnée et m'accompagnent encore aujourd'hui dans mes réflexions.
Néanmoins, au bout d'un moment, j'ai eu l'impression d'avoir fait un peu le tour de ce que j'avais à dire, d'autres blogs passionnants ont poursuivi les réflexions et j'ai commencé à me demander si ce que je mettais dans mes articles était vraiment intéressant et pertinent...

Dans le même temps, je me suis trouvée face à un moment particulier dans ma classe, avec des élèves qu'on appelerait "challenging" en anglais, des élèves avec lesquels je n'avais jamais aucun répis et qui me secouaient un peu des habitudes que j'avais prises jusque là.

Dans le même temps, j'ai un peu l'impression d'être arrivée à un moment de transition professionnelle. Je me pose toujours les mêmes questions : qui suis-je (professionnellement) ? Comment amener TOUS mes élèves à une certaine réussite ? Comment ne pas se faire "broyer" par un système qui peut parfois être violent pour des enfants si jeunes ? En quoi pouvons-nous, enseignants, faire une différence auprès de tous ces enfants ?
Enseigner est un métier très difficile. Les enseignants sont confrontés à des élèves venant de différents milieux, différentes cultures, ayant des histoires différentes, douleureuses etc. et il nous faut en plus, les faire évoluer, progresser, les former à devenir des citoyens de leur monde. Plus ça va, et plus je suis convaincue qu'il nous faut absolument changer notre manière d'enseigner. Il me semble qu'aujourd'hui, avec les classes que nous avons, nous ne pouvons plus enseigner comme il y a 20 ans ni même 10 ans. Il faut repenser tout ça. 

Depuis que je travaille en ateliers, d'abord en lecture, puis écriture, maths et depuis cette année étude de la langue, je n'ai jamais été aussi heureuse de voir les progrès de mes élèves, même les plus en difficulté. Voir le bonheur de ces élèves lorsqu'ils arrivent à franchir un cap, à ne plus être dans la difficulté dans laquelle ils sont depuis tant d'années peut me porter les larmes aux yeux. Car toute la clé est là : notre système semble parfois s'acharner à montrer à nos élèves ce qu'ils ne savent pas faire au lieu de leur montrer ce qu'ils savent faire. La confiance en soi est un puissant moteur mais le manque d'estime de soi est un frein inouï à la progression d'un individu. 
Alors voilà, malgré quelques belles victoires dans la classe cette année, (je dis victoires car j'ai vraiment l'impression de livrer une bataille au quotidien) je pense que je ne vais pas encore assez loin. Je suis encore frustrée de ne pas pouvoir sauver le monde aider encore assez mes élèves qui en ont le plus besoin. J'ai parfois l'impression de bâcler les choses, de ne pas aller assez en profondeur, d'être pressée par les programmes, les horaires, les éléments extérieurs à la classe. J'ai parfois besoin de retrouver la flamme... Je suis une instit bien ordinaire...

Le but de cet article ? Je ne sais pas s'il y en a vraiment un à part peut-être faire ce que j'ai toujours fait jusque-là : mettre mes réflexions par écrit pour essayer de mieux comprendre les choses et tenter de les améliorer.

Pour m'accompagner dans cette réflexion, j'ai récemment fait l'acquisition de deux livres : Apprendre Autrement avec la Pedagogie Positive - A la maison et à l'école, (re)donnez à vos enfants le goût d'apprendre (que je n'ai pas encore lu mais qui me semble intéressant et vraiment dans l'optique dans laquelle je suis actuellement) et Creating Tomorrow's Schools Today: Education - Our Children - Their Futures (que je viens de commencer). J'ai acheté ce livre après avoir entendu l'auteur Richard Gerver parler dans cette vidéo (en anglais toujours, désolée pour ceux qui ne le comprennent pas...) qui parle de ce qui fait qu'un enseignant est un excellent enseignant et pas seulement un bon enseignant...

Richard Gerver est connu pour avoir transformé complètement une école anglaise qui était sur le déclin en une école très performante, avec d'excellents résultats et des élèves heureux de venir en classe en quelques mois seulement. Il intervient depuis un peu partout dans le monde (vous pouvez trouver beaucoup de ses vidéos sur youtube en tapant son nom). 
Bref, je ne sais pas encore complètement ce que je vais tirer de tout ça, mais ce qui me paraît important c'est de nourrir la réflexion et d'avancer tout doucement, pour garder le plaisir d'enseigner ! J'essaierais de vous parler de mes "trouvailles" au fil de ces lectures !

Et vous dire aussi que malgré mon silence, je suis toujours par là, moins active mais toujours en train de réfléchir à comment améliorer mon enseignement, afin de le rendre encore plus efficace et appréciable !
J'espère que vous n'aurez pas été ennuyés par mes digressions et que vous prendrez toujours plaisir à me rendre une petite visite sur ce blog ! :)

93 commentaires:

  1. Je t'envoie des ondes +++++ pour trouver l'énergie de mener ton combat... ton combat qui est le mien aussi!

    Et je suis en train de finir "La pédagogie positive" justement, ainsi qu'une formation spécifique le samedi matin sur la PNL, la gestion mental, et le brain gym,...

    Mais comme toi je suis frustrée de ne pas pouvoir tout gérer, tout mettre en place, tout faire!

    A te lire, je trouve que tu en fais déjà énormément et si quelques enseignants pouvaient en prendre de la graine... ça ferait du bien aux élèves!

    Alors moi je dis BRAVO et merci pour ton partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ecline ! C'est vrai que le chemin est long et sinueux... :)

      Supprimer
  2. C'est en se remettant perpétuellement en question que l'on devient meilleur(e)... Je pense qu'il est à la fois difficile et à la fois très sain de n'être jamais complètement satisfait de soi.
    Je comprends ton état d'esprit d'en ce moment, même si je suis une jeune pousse dans le métier.

    Je suis certaine que tu as encore plein de choses à nous raconter, lorsque tu auras avancé dans tes réflexions.
    A très vite, nous, on est toujours là, et on t'attend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Teacher Charlotte, ça me touche beaucoup ! C'est vrai que les remises en question sont souvent nécessaires ! :)

      Supprimer
  3. Surtout, continue à nous faire part de tes questionnements, de tes avancées, de tes trouvailles et autres... car c'est grâce entre autres, à ces partages, que je me questionne moi-aussi, sur ma pratique et que j'avance professionnellement.
    A bientôt ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci jeuxdecole ! Je suis contente de pouvoir contribuer à nourrir la réflexion, même si celle-ci amène parfois à des questionnements douleureux... :)

      Supprimer
  4. Coucou Alet,
    Malgré ta pause "écriture" on est là à t'attendre avec les mêmes réflexions, les mêmes frustrations !!! je suis ravie de te lire aujourd'hui...à très vite...

    RépondreSupprimer
  5. Je me retrouve tout à fait dans ce que tu écris ! J'ai aussi l'impression de ne pas en faire assez, de ne pas faire ce qu'il faut pour certains élèves en difficulté, de ne pas aller au bout de ce que je voudrais faire ! Tout ce dont je suis certaine, c'est de faire de mon mieux pour qu'ils soient heureux et qu'ils apprennent positivement justement !
    Je suis en train de lire le livre dont tu parles après avoir lu "La discipline positive" de Jane Nelsen(voir http://www.lecoledailleurs.com/flash-info-la-discipline-positive-a-paris-ce-lundi-10-decembre-a-20h-a60797155).
    Courage à toi et surtout continue d'écrire et de partager ici tes états d'esprit, tes réflexions...
    A très vite de te lire,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ailleurs !
      Et merci pour la référence, j'irai jeter un coup d'oeil ! :)

      Supprimer
  6. Je t'envoie plein de courage Alet ! Oui, enseigner est un métier difficile et oui, il n'est pas toujours simple de faire avancer ses élèves comme on le souhaiterait parce que nos élèves se succèdent mais ne se ressemblent pas... Nous faisons face à un public changeant auquel nous devons sans cesse nous adapter et nous réadapter, ce que peu d'autres corps de métiers peuvent comprendre. C'est aussi ce qui en fait un métier passionnant mais qui peut nous laisser à bout de souffle... Préserve-toi, fais de ton mieux :l'objectif est de tous les faire progresser du mieux qu'on peut et parfois envers et contre tout le reste... mais pas aux dépens de notre santé physique ou morale... Changer sa pédagogie pour s'adapter est une nécessité mais cela ne se fera pas du jour au lendemain et pas en une année passée dans nos classes. Continue de nous raconter ce que tu fais, tu fais avancer bien des pratiques, ce qui est essentiel !

    RépondreSupprimer
  7. chère Alet ! Je te comprends. Je suis dans le même genre de réflexion. Comment amener tout le monde à se dépasser et à être heureux... C'est en te lisant ou en lisant d'autres personnes qui se bousculent que nous pouvons avancer. Je ne peux pas non plus me restreindre au quotidien et pourtant je suis frustrée de n'avoir pas forcément tous les moyens que je voudrais pour faire avancer chacun à son vrai rythme.

    Néanmoins c'est en persistant qu'on peut avancer.
    continue ton merveilleux travail !

    à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Romy ! Ca n'est pas simple d'admettre que l'on est souvent dans le doute et que l'on a parfois du mal à avancer ! Merci pour tes encouragements ! :)

      Supprimer
  8. Bon retour bloguesque ! Et oui, on veut suivre ton cheminement, tes errements comme tu les appelles ! Je te rejoins sur le système qui n'est pas satisfaisant pour prendre en compte toutes ces différences chez nos élèves et c'est là que tout ce questionnement prend sa valeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Stylo rouge ! C'est vrai qu'il est parfois difficile de ne pas se laisser "broyer" par tous les éléments extérieurs... :)

      Supprimer
  9. Lecture(s) bien intéressante(s)...
    Je suis bien d'accord avec toi, on ne peut plus enseigner même comme il y a 10 ans. Et je crois que la remise en question est la base pour continuer à faire ce métier avec le sourire :) Je te suis depuis un bon p'tit bout de temps maintenant, et je continuerai à venir régulièrement par ici pour voir où en sont tes lectures et tes réflexions ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci LaCatalane ! Oui c'est difficile d'avoir à se réinventer et se remettre en question ! :)

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Merci de revenir. J'ai aussi cette année une classe difficile et des élèves que j'appelle des martiens, gentils et souriants mais le regard ailleurs...
    effectivement, nous ne pouvons plus enseigner comme nous le faisions, et les enfants d'il ya 10 ans ne sont pas les mêmes que les enfants d'il y a 5 ans. Cela va très vite.
    Tous mes élèves (CM1-CM2), tous, petit-déjeunent avec la télé, tous ont des jeux vidéo et une bonne partie se connecte facilement.
    Les méthodes anglo-saxonnes sont intéressantes mais demandent beaucoup d'investissement et nous sommes seuls dans la classe. En Angleterre, il y a une adulte pour aider.
    Je ne sais pas encore comment enseigner mieux, mais je sais aussi qie j'ai une vie en dehors, je fais de nombreuses activités qui m'enrichissent et du coup enrichissent ma pratique mais je ne veux pas passer tout mon temps à bosser.
    Donc, merci à toi pour tes conseils, tes directions, tes avis.
    Merci à tous ceux qui s'investissent... mais n'y laissez pas votre peau..
    Bonne continuation à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message ! Tu as parfaitement raison, il faut se nourrir d'activités autres que le travail pour pouvoir s'épanouir en classe ! Et c'est vrai qu'un "teacher assistant" serait le rêve !!! Mais bon, on va faire avec ce que l'on a ! :)

      Supprimer
    2. Bonjour,
      De mon côté je relis les pédagogues français, certains sont très contemporains: la pedagogie institutionnelle, SergeBoimarre ( sur les enfants empêchés d'apprendre...).

      Supprimer
    3. Super ! Merci pour la référence ! :)

      Supprimer
  11. Quel plaisir mais aussi quel soulagement de vous revoir, j'avoue avoir imaginé des raisons à votre absence des meilleures au pires... Le blog fonctionnerait-il lui aussi en pallier ? Vous aviez besoin d'une pause, pour mieux rebondir. Je suis contente que vous fassiez aussi état de vos doutes et de vos questionnements, ça nous permet de comprendre ce qui fait de vous une bonne enseignante : le désir du mieux (que je préfère au meilleur, trop comparatif) pour vous et vos élèves. C'est parce que cela m'interroge que j'espère progresser et pas simplement en adaptant vos trucs et astuces pourtant très performants.
    Je vous remercie pour l'ensemble du blog et pour le souffle que vous m'apportez.
    Bons vents
    Sisoua

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Sisoua pour votre message qui fait chaud au coeur ! Effectivement, parfois il vaut mieux se mettre en retrait, prendre du recul pour mieux rebondir ensuite ! Merci en tout cas ! :)

      Supprimer
  12. "Univers ma classe", LE blog qui m'a fait me poser 10 milliards de questions sur mon enseignement après une année éprouvante et totalement inefficace qui a failli aboutir à une démission pure et simple de ce métier pourtant passionnant!

    Tu es dans mes favoris depuis déjà un bon moment (peut-être presque tes débuts), et je teste certaines de tes idées. L'atelier d'écriture me plaît. Je dois encore le perfectionner mais les élèves y adhèrent et sont frustrés qd je change l'emploi du temps et qu'il passe à la trappe.
    L'atelier de Maths en revanche ne m'a pas encore satisfaite. Peut-être n'est-ce pas encore le bon moment, ou le bon mode de fonctionnement pour moi... mais je cherche une solution...

    Bref, même si tu ne postes plus de nouvelles idées, celles qui sont à disposition sont une mine d'or pour qui cherche à évoluer dans sa pratique! Encore mille merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marion,
      Merci pour ton message ! Ouch, la démission, je ne sais pas quel instit n'y a jamais pensé... ça montre à quelle point une réelle souffrance existe, secondée par l'impression de manquer de soutien à différents niveaux...
      Bravo d'avoir osé mettre en place de nouvelles manières de fonctionner dans la classe ! Mes élèves sont comme les tiens : passionnés par l'atelier d'écriture et très frustrés s'il passe à la trappe aussi !
      Pour l'atelier de maths, il me faut y réfléchir également, il me manque quelque chose pour en être totalement satisfaite... ça cogite en tout cas dans ma tête !
      Bon courage pour la fin de l'année ! :)

      Supprimer
  13. Même si je reste admirative devant le travail de nombreux cyber-collègues (Mélimelune, Mallory, orphys, Anissa...) aucun n'a bouleversé ma façon de voir l'enseignement, n'a poussé ma réflexion aussi loin, n'a remis tout en question, comme tu l'as fait...
    Je n'ai finalement mis que très peu de choses en place depuis que je te lis (plusieurs mois maintenant). Il me faut du temps pour m'approprier ce fonctionnement, pour digérer tout ce que j'apprends ici et assumer pleinement cette démarche ( face aux parents, à la hiérarchie, aux collègues...)
    Je travaille en Guyane, et peut-être est-ce dû à la saison des pluies, à la fin de l'année...Mais ici aussi petit coup de mou... Je suis dans une école dont les élèves viennent de milieux très défavorisés, nombreux sont ceux qui vivent des situations d'une violence inouïe, tant physique que psychologique...Je me demande souvent à quoi je sers et ai souvent l'impression de me battre contre des moulins à vent...MAIS... tu fais partie de ceux qui m'aident à raviver l'étincelle, qui donnent envie de s'y remettre et qui font que, malgré tout, je retourne (presque!) toujours en classe avec un réel plaisir! Bref , qui me rappellent que, NON, je ne me suis pas trompée de métier...
    Voilà, tes réflexions, ton travail, traversent l'Atlantique, voyagent à 8000 km d'Angers...et sont une réelle bouffée d'oxygène... Pas d'inquiétude, tu es loin, très loin d'être noyée dans la masse de la cyberpédagogie!!
    MERCI POUR TOUT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire... un grand merci encore, pour ce message ! Oui c'est difficile, oui on se sent seul, mais oui aussi, on ne l'est pas vraiment... C'est pour ça qu'il m'est important aussi de partager mes doutes et mes incertitudes, pour montrer que nous ne sommes pas des super-instits mais des enseignants qui avons nous aussi des problèmes, pas de classe idéale, et que nous sommes en perpétuelle remise en question comme tout le monde... Bon courage pour la suite de l'année en tout cas ! :)

      Supprimer
  14. Et comme à chaque article je vois bien qui a été ma PEMF!!!!!!! Et surtout quelle chance j'ai eu!! (je me revois le dire à Mme l'inspectrice en réunion!!)
    J'ai l'impression d'être un petit arbre que tu as fait pousser!!! J'espère sincèrement pas trop loin car ce que tu as éveillé en moi est tout simplement génial!!!

    Ce que tu fais est tellement réfléchi! Ce que j'ai le plus "garder" de cette année : réfléchir, réfléchir, réfléchir!!..

    Je me retrouve dans ton post et à mon niveau j'essaie de mettre en place ce que je crois "bien" (et c'est l’écho de ta pratique qui me revient!) ...
    Mais que c'est difficile quand en face de toi tu as des enfants avec des besoins aussi différents (j'ai 6 CP avec 3 niveaux différents!) (IMPOSSIBLE qu'ils fassent la même chose) parfois difficile de ne pas craquer!! Car je veux que chacun de mes 3 groupes soient au meilleur d'eux même... Et quelle émotion quand ils passent des obstacles!

    En tout cas, sache que grâce à toi d'autres ont avancé (et pas que tes élèves) à en lire ton blog ni que tes petits stagiaires PES!! Même si la route est infinie!

    Merci pour tout!!

    Noëllie,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Noëllie !!! Que je suis fière de voir l'enseignante que tu es devenue ! Pas tant grâce à moi ou à d'autres, mais parce que tu as su te dépasser et aller chercher ce dont tu avais besoin ! Je suis très fière de lire la passion qui t'anime et l'envie de faire progresser tes élèves avec autant de plaisir !
      Surtout, continue comme ça ! Plein de bonheur pour la suite... Restes-tu sur ton poste l'année prochaine ? Et puis, si tu le souhaites, j'aimerais bien aller boire un verre avec toi un de ces quatre si tu en as le temps ! A bientôt ! :)

      Supprimer
  15. Bonjour Alet. Ton blog m'a aidé à me sortir de mon train-train d'enseignante. Je me remets en question, je réfléchis grâce à toi à installer des ateliers, à changer ma gestion de la classe. Car comme toi, je ne suis pas satisfaite de ce que j'apporte à mes élèves. Certes tu es bien plus loin dans tes réflexions mais ce qui te fais avancer nous fait avancer aussi. Merci
    Sabtrois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Sabtrois ! L'important est d'entrer dans la réflexion, après, on avance par étape, chacun à son rythme ! :)

      Supprimer
  16. C'est très bien de lire l'énergie que tu mets dans ton travail ainsi que certains commentaires mais désolée, je ne vais pas aller dans votre sens. Cela fait 20 ans que j'enseigne et j'ai donc encore 20 ans à faire environ... Nos conditions de travail se sont tellement dégradées: élèves de plus en plus difficiles, parents de moins en moins reconnaissants et de plus en plus agressifs et procéduriers, hiérarchie de plus en plus pressante et qui nous soutient de moins en moins dès qu'il y a un problème... Non, désolée mais pour 2 080 euros par mois, je n'ai pas envie d'en faire plus!
    Au lieu de nous forcer à assister à des réunions pédagogiques inintéressantes mais obligatoires, je préfèrerais, effectivement, aller ans des réunions qui nous parlent concrètement de "méthodes", qui nous donnent des exemples d'autres façons REALISTES et REALISABLES de travailler dans des classes de 25/30 élèves où plus d'un tiers est déjà en grosses difficultés en CM. Mes préparations (car je ne ressors pas les mêmes cours tous les ans dans les mêmes matières), mes corrections, les rendez-vous avec les parents, les conseils de cycle, de maîtres, me prennent déjà assez de temps après la classe pour que je lise encore des livres de pédagogie!
    Mon mari et mon fils me reprochent déjà assez de ne penser qu'à mon boulot alors non! LA VIE PRIVEE DOIT PASSER AVANT LE TRAVAIL! Il n'y aura ni prime ni médaille quand on ne sera plus là. J'ai réalisé cela une première fois en 1999 quand j'ai eu de graves soucis de santé (je ne suis pas passer loin de la mort)... Puis, malheureusement, la vie a repris son cours et je me suis refaite avoir au bout de quelques mois... Puis, l'année dernière, une collègue a perdu son fils unique dans un rallye humanitaire et là, cela a été ma seconde claque: CARPE DIEM! Mon boulot ne doit pas passer avant tout le reste! NON! Ni l'Education nationale, ni les collègues ni les parents et leurs enfants ne me regretteraient: personne n'est irremplaçable, un autre collègue prendra ma classe... Par contre, mon mari mais surtout mon fils n'aura pas une "maman remplaçante"!
    J'écris là ce que certains enseignants pensent mais n'osent pas écrire, n'assument pas. Pour ma part, j'assume totalement ce que je pense et le dis maintenant ouvertement. Et je reste persuadée que nous sommes de plus en plus nombreux à penser comme moi, surtout avec la dégradation de nos conditions de travail.
    PurpleRain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour PurpleRain et merci beaucoup pour ton message. Tu as parfaitement raison : notre vie privée DOIT passer avant notre travail ! Mais c'est vrai que notre métier est très prenant, que nous travaillons avec de l'humain, des enfants qui plus est, ce qui fait que parfois, on a du mal à se détacher même une fois rentrés chez nous... Je suis d'accord aussi pour dire qu'il ne faut pas se noyer dans le travail. Personnellement, toutes mes réflexions et bases pour l'année sont posées au mois d'août et ensuite, la classe tourne globalement sur ces bases et je n'ai pas tant de travail que ça à fournir. J'ai moi aussi des enfants et il est primordial pour eux que je sois présente ! Tu as parfaitement raison, personne n'est irremplaçable dans une classe, mais une maman, on n'en a qu'une...
      Maintenant, quoiqu'il arrive, il est important de savoir se remettre en questions et réfléchir sur les moyens que l'on met en place pour faire progresser ses élèves... Car c'est aussi la mission qui nous est confiée, dans la limite des contraintes qui nous sont imposées, et il est difficile au quotidien de ne pas s'investir trop lorsque l'on est confrontés à une certaine détresse... C'est aussi pour ça que l'on fait ce métier si prenant ! :)

      Supprimer
  17. Vraiment contente de te relire! Tes réflexions sont toujours passionnantes et je te remercie de nous en faire part ;-)
    Nous avons la chance d'exercer un métier qui n'est pas figé (je repensais à ma formation de gestionnaire de paye et je suis bien contente d'avoir changé de voie!), on apprend tous les jours, on se remet en question, on tâtonne, on essaie en classe, on cherche des solutions et c'est ce qui est passionnant! Et on est bien content de trouver des espaces comme ton blog qui facilite énormément cette remise en question et qui apporte un vent de renouveau pédagogique salvateur! Alors, un grand MERCI Alet et continue de nous "éclairer" avec tes réflexions pleines de bon sens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Mallory, ça me touche énormément ! C'est bien aussi d'entendre des instits qui sont heureux d'être dans ce métier car on entend parfois tellement de lassitude autour de nous qu'il est difficile de ne pas se laisser atteindre... L'herbe n'est pas (toujours) plus verte ailleurs... A très bientôt j'espère (peut-être en chair et en os il me semble ?) :)

      Supprimer
  18. Merci de nous redonner de tes nouvelles et de nous expliquer où tu en es. Ça raisonne très fort avec mon sentiment à propos de mon vécu personnel. Je travaille beaucoup, j'ai pu, comme toi, observer des changements positifs depuis que je suis passée en ateliers, que j'accompagne chacun. Mais quel boulot!
    Je suis frustrée que la hiérarchie n'entende pas notre besoin de changement, d'évolution... et que nos rares moments de formation (institutionnelle, j'entends) ne portent pas prioritairement sur cette indispensable évolution. Si j'avais le temps et les moyens, je lirais l'intégralité des ouvrages du catalogue Pirouette!
    Je suis tiraillée entre ce besoin de me former pour l'avenir et tout ce qu'on nous demande (PPRE, ESS...).
    Bref, j'aimerais qu'on puisse rassembler nos forces et nos volontés pour avancer dans la même direction tout en étant soutenu et accompagné par notre hiérarchie. Utopie???

    Je te souhaite de maintenir ton équilibre pour pouvoir continuer à avancer!
    Bises de maitresse - Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Magali,
      Malgré tout, j'ai l'impression qu'il y a comme un frémissement au niveau de l'institution... des gens qui viennent davantage du terrain, connaissent ses réalités et qui ont envie que les choses bougent... J'espère que ce frémissement grandira et qu'il nous amènera à des choses véritablement positive ! Il faut garder espoir ! :)

      Supprimer
  19. C'est pour des articles comme celui-ci qu'on adore suivre ton blog ;) Ne te pose la question de savoir si tu es légitime, ce blog est un moyen d'expression, ceux qui viennent le consulter le font car ils le choisissent. Se remettre en question c'est bien mais cela ne doit rester une force et il faut parfois savoir se détacher de son travail pour y revenir avec plus de passion et d'envie. On ne changera pas le monde et rassure-toi avec tes méthodes tu arrives cependant à améliorer le quotidien de tes élèves.Il n'y pas de petites victoires. Rappelle-toi cependant que cela ne durera qu'un an et qu'ensuite ils auront d'autres profs donc profite de ta vie, savoure le "monde hors classe" car sinon tu risques te de faire "bouffer" et de ne pas tenir sur la distance. Faire bien son travail, ne veux pas dire se sacrifier pour lui. C'est extremement dur de faire la balance entre ce que tu aurais voulu faire et qui était réalisable et ce que tu aurais voulu faire mais qui n'était de toute façon pas possible(horaires,contraintes extérieures,....) ou au prix d'un sacrifice trop grand (vie de famille, santé,...) Ravi de t'avoir relu en tout cas. PS : tu es tout sauf une instit' ordinaire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Gandalf pour ces paroles très sages... Que j'essaierais de garder dans un coin de ma tête ! Et merci pour le ps... :)

      Supprimer
  20. Coucou Alet! Très contente de te lire, je m'inquiétais aussi un peu je dois dire...
    Au vu de l'influence que tu as eu sur nous autres blogueurs, j'imagine le nombre d'instits que tu as pu influencer, bousculer, mais surtout remotiver, dynamiser!!
    Comme toi, mon boulot est très important, sans doute trop, mais après tout où commence le travail, où commence le "hobby"? Moi, ma passion, ce n'est pas la course à pied, l'équitation ou la photographie, c'est la pédagogie au service de la difficulté!
    J'ai aussi très souvent l'impression que les journées sont trop courtes pour faire tout ce que je voudrais, les programmes trop lourds pour mes élèves, les vacances pas assez longues pour construire au mieux ce que je voudrais, lire tous ces ouvrages qui ont l'air "magiques", mais je pense sincèrement que l'on fait du mieux que l'on peut, tout humain que nous sommes.
    Enfin, la réalité des élèves que l'on a devant soi, fait parfois voler en éclat ce qui avait l'air parfait sur le papier, sur l'article du blog. Avec certains enfants, on peine vraiment à trouver la "clé" qui en fera des élèves. Ce sont souvent ceux qui prennent le plus de place dans notre tête une fois la journée finie, et c'est pour eux que l'on mène un combat quotidien, mais il ne faut pas oublier tous les autres qui profitent à plein de ton investissement!
    Aller, bon courage! Dans 2 mois, grandes vacances pour tout remettre à plat et recommencer gonflée à bloc!
    PS: "challenging", très bon terme je trouve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ptitejulie !
      Bon ben, j'aurais pu écrire ton message... je me retrouve parfaitement dans chacun des points ! Le côté "hobby", un métier-passion qui fait qu'on passe beaucoup d'heures parfois... mais juste parce que ça nous éclate de le faire ! Oui, vivement les grandes vacances et la remise à plat de tout ça ! :)

      Supprimer
  21. Merci de revenir surtout! Bien sûr que ton blog est utile, et il a fait des petits un peu partout! Notre métier, nous l'adorons, il est très prenant!
    On ne peut pas "sauver tout le monde", dès fois aussi je me dis "ahhhhhhhh mais avec lui je ne sais plus comment faire!' et c'est agaçant, frustrant, mais on essaye et c'est ce qui compte!
    Continue, tu nous es utile!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ce sentiment de "je ne le (la) supporte plus" qui masque une impuissance face à des phénomènes que l'on ne maîtrise pas toujours !!!
      Merci beaucoup pour ton message en tout cas ! :)

      Supprimer
  22. Ravie de ton retour ..... Je n'ai pourtant plus de classe depuis un bail (congé parental .... ) et je fais plutôt de la maternelle à la maison avec mes filles, mais ton blog m'exalte et m'enchante, et me donne une réelle motivation à retourner travailler . tu as bien raison, le métier à changer, mais ce dont je suis certaine, c'est que tes élèves ont VRAIMENT de la chance d'avoir une maîtresse telle que toi .... Même si pour certains, ce n'est pas suffisant ... aujourd'hui ! car qui sait ce que vont devenir toutes ces graines que tu sèmes .... Je partage avec toi cette citation d'un éducateur : " Celui là est buté, rebelle et paresseux. Il s'évade. " Tant mieux : il n'y avait rien à en faire. (...) Deux ans après, il revient te voir, confortablement vêtu, possesseur d'un vélo acheté sur ses économies, un bon métier en main. Ne sois pas vexé. La vie a beaucoup plus d'expérience que toi. " Bonne continuation, bon courage ! et merci pour tout ton partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Babelou pour ton message et pour la citation ! :)

      Supprimer
  23. Juste envie de te dire merci pour toutes ces réflexions qui nous ont permis nous aussi d'aller plus loin dans la réflexion!

    RépondreSupprimer
  24. Ton blog est une telle bouffée d'air pour notre propre réflexion ! Merci merci de partager toutes tes merveilleuses idées avec nous ! A très vite !

    RépondreSupprimer
  25. Petit message pour te dire que ton blog m'a permis de faire évoluer mon approche de l'enseignement et mes pratiques, j'ai découvert grâce à toi des pistes nouvelles pour enseigner et cela m'a remotivée même si comme toi j'ai parfois l'impression que le chemin à parcourir est interminable et que l'optimisme qui nous anime n'est pas toujours contagieux! Ce qui fonctionne avec certains groupes d'élèves s'avère périlleux et sportif avec d'autres et c'est ce qui fait que notre métier n'est jamais routinier, mais fatigant parfois. Bravo en tous cas pour la qualité de ton travail, cela fait évoluer positivement la communauté éducative bloggeuse et interneteuse ;) Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message, dans lequel je me retrouve totalement ! Ah oui, l'optimisme n'est pas toujours contagieux, je confirme, c'est difficile parfois de se débattre dans le négatif (je ne jette la pierre à personne, c'est difficile pour tout le monde !) :)

      Supprimer
  26. Et voilà encore de quoi nous faire réfléchir également ;-)
    Ton blog a rafraichi bien des pratiques, dans le sens dépoussiérer et dans le sens créer du nouveau, both !
    Alors continue, si si.
    Je suis persuadée qu'un bon prof est quelqu'un qui se pose des questions, voire se remet en cause (pas forcément sur tout ou tout le temps). Tu es donc formidable ;-)

    RépondreSupprimer
  27. bonjour Alet, merci de partager tes réflexions. Comme pour beaucoup ton blog m'a aidé à changer ma pratique à un moment où je "tournais en rond". J'essaie depuis d'être au plus proche des besoins de mes élèves. Grâce à toi, je retrouve de l'intérêt à notre métier et l'envie d'apprendre à apprendre. Merci et bonne réflexion.

    RépondreSupprimer
  28. Coucou Alet!

    Je comprends bien tes interrogations. Je suis moi-même assez frustrée de ne pas arriver à faire ce que je veux, par ce système qui a tendance à créer des élèves "scolaires" mais incapables de raisonner par eux-même... Dans certaines classes, j'ai même l'impression qu'on les rend "bêtes" (en bilingue notamment, car on consacre moins d'heures aux sciences, à l'histoire-géo et à toutes les matières artistiques). Je suis assez pessimiste et je me dis que nous allons droit dans le mur, avec de tels programmes et si peu de formation. Ton blog, comme d'autres, ne devrait pas nous paraitre indispensable pour notre formation. Or c'est le cas (et heureusement qu'ils sont là) car celle-ci est ridicule. Ma soeur, orthophoniste, a pu bénéficier d'une formation digne de ce nom et elle en a toujours régulièrement, d'excellente qualité.

    J'ai fait quelques modifications cette année, mais je ne suis pas encore allée aussi loin que toi et je le regrette. J'essaierai d'approfondir ma réflexion cet été pour la mettre en place l'an prochain. Je n'arrive pas à lire des livres de pédagogie alors que j'ai la classe, j'ai besoin de recul.

    Merci pour les livres que tu nous conseilles et pour ta réflexion.

    Petite victoire cette année : les élèves adorent lire et font des liens entre leurs lectures. De même, ils ont adoré les dictées histoire des arts (je te les conseille).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Minipouce68 !
      Merci beaucoup pour ton message ! Tu as raison, ça n'est pas simple, mais il faut garder espoir ! Je sens quand même les choses bouger un peu alors ça finira bien par payer un jour ! Super pour la lecture et bravo de t'être lancée dedans ! Merci pour les dictées histoire des arts, je les pratique aussi et les élèves aiment beaucoup !!!
      A bientôt ! :)

      Supprimer
  29. Que dire de plus que les autres ? Tout ce que tu écris, on l'a plus ou moins ressenti à un moment donné de notre carrière. Et cette impression est souvent encore plus forte en fin d'année avec la fatigue accumulée. Quant à moi, j'ai ressenti cette lassitude l'année dernière et c'est en lisant ton blog que je me suis dit que je pouvais changer les choses à mon échelle. J'ai retrouvé dans tes articles l'envie qui nous animait à nos débuts (quand nous étions plus jeunes en fac à Angers). Bon courage et prends du temps pour toi car tu le mérites.

    RépondreSupprimer
  30. Ouf, notre petite flamme est revenue, avec des doutes, des incertitudes mais nous, on aime ça, sinon on est des robots !!!

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour,
    Je suis ravie que vous publiez à nouveau, car justement, votre partage est très riche et m'apporte un éclairage très intéressant sur la pratique de l'enseignement.
    Merci pour ce bel apport pédagogique !
    Bonne continuation,
    Elsa

    RépondreSupprimer
  32. En vous lisant, j'ai moi aussi les larmes qui me montent aux yeux tellement votre témoignage est vrai et je le partage complètement. Je suis très à l'écoute de vos trouvailles "pédagogiques" pour réussir le défi de faire aimer l'école, d'y trouver du sens, de s'investir dans son métier d'élève et de citoyen de la "micro-société" classe ou école pour devenir un véritable acteur de la vie scolaire.
    La coopération est une vraie solution où les enfants prennent des projets en main et apprennent à les gérer. L'adulte est garant et observateur bienveillant. C'est un beau défi !
    A plus.
    Louise
    Merci pour votre sincérité et votre partage. C'est une chose très rare dans notre métier où chacun galère dans son coin dans l'illusion d'être l'"enseignant préféré", le meilleur ou même le sauveur du monde !!!
    Je viens lire avec un grand plaisir votre blog

    RépondreSupprimer
  33. Très contente que tu sois de retour. Je cherche moi aussi des façons différentes d'enseigner et ton blog m'a beaucoup inspirée. c'est d'ailleurs grâce à toi que j'ai mis en place des ateliers de lecture et ça fonctionne bien. Merci pout ton blog et bonne continuation !
    Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline ! Contente de voir que les ateliers fonctionnent bien dans ta classe ! :)

      Supprimer
  34. Ennuyée par tes digressions? La réponse est non!
    Pourquoi? Parce que tu viens de partager là parle à beaucoup d'entre nous et que, comme à chaque fois, tu mets un peu de hauteur dans notre vision des choses.
    Viendrai-je toujours te faire une petite visite? La réponse est oui!
    Pourquoi? Parce que j'apprends avec toi tout un tas de choses; tu m'inspires, tu me pousses à chercher des solutions, tu me donnes à voir des choses qui, j'en suis certaine, contribuent à faire de moi une meilleure enseignante.
    Alors... Alet, prends soin de toi. Qui dit creux, dit crête... et les crêtes, avec toi, ça ressemble à un Himalaya pédagogique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow ! Merci beaucoup pour ce très gentil message ! :)

      Supprimer
  35. Heureuse de vous relire à nouveau ! Que c'est bon de lire cet article , plein d'espoir, de non renoncement devant les difficultés et plus que tout, garder l'envie d'aider TOUS les élèves malgré les obstacles !
    Un grand merci pour ces réflexions et ce partage.
    Une enseignante qui aimerait bien maitriser mieux l'anglais car vos références sont toujours alléchantes ...
    Merci encore et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Ouch, c'est vrai que je suis parfois frustrée de proposer beaucoup de choses en anglais car je sais que ça n'est pas simple pour tout le monde... :-/

      Supprimer
  36. Bonjour, c'est par ton blog que j'ai découvert que certains enseignants se posaient les mêmes questions que moi. Ce blog est une mine pour ceux qui prennent le temps de le lire. On a tous besoin de personnes comme toi car on se sent moins seuls dans nos pratiques. J'ai découvert tout un monde que je ne soupçonnais pas et j'ai enrichi mon enseignement grâce à des instits comme toi, qui prennent du temps pour écrire et partager leur vie de classe. Alors merci ! Je crois qu'on est tous passé par des périodes de découragement ou de questionnement. Et toujours cette question : est-ce que j'en fais assez alors que notre vie tourne en grande partie autour de l'école...
    Je crois qu'il faut l'accepter : on ne peut plus reculer une fois que l'on est entré dans cette recherche, on se doit d'avancer, de continuer à réfléchir, de proposer de nouvelles situations pour aider nos élèves au mieux... C'est quand même génial de voir que beaucoup d'enseignants veulent progresser et proposer un enseignement plus adapté et cohérent ! On ne s'en rend parfois pas compte dans nos petites écoles mais grâce à des blogs comme le tien et aux commentaires précédents, on en prend conscience !
    Mais on a aussi une vie alors de temps en temps, on coupe son ordinateur, son cerveau et on va faire une partie de ballon avec ses enfants !
    Bon courage et ravie de pouvoir te lire à nouveau !

    Espinath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Espinath pour ton message. Ce que tu dis est vrai, il s'agit avant tout de trouver l'équilibre (comme dans beaucoup de domaines d'ailleurs !) Merci ! :)

      Supprimer
  37. Bonjour Alet

    Ravie de cet article et de ton honnêteté! Ca faisait "drôle" de voir que plus rien ne bougeait par ici. C'est comme Zazou, sûrement trop occupée par son nouveau poste.
    La vie d'enseignant est faite aussi de moments difficiles qui nous font douter. Mais même si c'est inconfortable, le doute pousse aux questions et à la réflexion.
    Bonne fin d'année et au plaisir de partager tes nouveaux projets, tes nouvelles idées, tes nouvelles envies!

    RépondreSupprimer
  38. Wow c'est comment a travers les continents on vit la meme chose.J'enseigne au Quebec et je me suis tellement retrouve dans ton message!!On lache pas!!!Bravo,moi j'adore ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isabelle ! Eh oui, les problématiques ne sont pas si différentes en fonction des continents ! :)

      Supprimer
  39. Bonjour Alet,
    21 ans d'ancienneté, une classe rurale unique de PS à CM et une certitude: oui nous pouvons faire changer (un peu) les choses pour certains de nos élèves. A lire ton blog, j'ai beaucoup évolué et j'ai changé de pratique: l'atelier de lecture est un vrai bonheur. Je travaille en maths par ateliers: obligée vu le petit nombre d'élèves par niveau (mais j'ai 6 niveaux cette année, 9 l'année dernière), cette façon de travailler et très satisfaisante car les enfants manipulent beaucoup et progressent à leur rythme. Merci pour tout ce que tu apportes.
    Cordialement. Une maîtresse de classe unique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie, vraiment, de voir que ce que je mets sur le blog puisse aider à la réflexion.

      Supprimer
  40. Alet, tu es incroyablement généreuse de mettre en ligne toutes tes idées et de partager avec nous tes réflexions. Je pense comme toi qu'il faut changer notre manière d'enseigner et que c'est très difficile à mettre en oeuvre... j'ai mis en place les ateliers reading et writing depuis le début de l'année et les progrès sont flagrants!! Les élèves n'arrêtent plus de lire ni d'écrire!! Chez eux, à la cantine, à la récré ou entre deux activités..je suis même obligée de les stopper car certains continuent à lire ou à écrire dans leur cahier d'écrivain pendant d'autres séance!! Les parents sont ravis et ont été surpris par l'autonomie de leurs enfants et l'endroit où ils s'installaient (sous les bureaux, derrière les portes, allongés sur les bancs..) pendant le déroulement de ces ateliers. Bref, c'est vrai que c'est long à mettre en place et c'est difficile de garder l'attention de tous pendant les mini-leçons mais quelle différence! Ma plus belle réussite c'est un élève qui, en début d'année (février pour nous) croisait les bras pendant les ateliers et refusait de lire...je ne me suis pas découragée et aujourd'hui, il en est au tome 3 d'Harry Potter... C'est grâce à toi que j'ai découvert cette façon de fonctionner et je ne pourrais plus en changer. En maths et en EDL, je travaille en ceintures et en ateliers de remédiations; cela convient mieux au fonctionnement de mes élèves. En tout cas, un énorme merci à toi qui m'a permis d'avancer et de garder la motivation!!! U ROCK!!! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de signer! Virginie, de Nouméa (je t'avais contacté en début d'année pour tes ateliers) ;-)

      Supprimer
    2. Wow, un grand merci pour ton message Virginie ! Je suis contente de voir que tes élèves réagissent comme les miens, surtout par rapport à l'écriture d'ailleurs, ils sont complètement accro !
      Et pour ton élève qui refusait de lire... évidemment avec HP, ça ne peut que fonctionner !!!! (je suis une très grande fan !)
      Bravo en tout cas d'avoir su instiller tout ça et mettre tout ça en place pour tes élèves ! Car j'ai beau proposer des idées, elles ne valent rien si les enseignants ne décident pas d'innover ! Alors bravo ! :)

      Supprimer
  41. Tous ces questionnements me parlent tellement! Et en même, j'essaie de prendre du recul et de relativiser : nous sommes passionnées par notre métier, mais peut-être que nous idéalisons l'impact de notre pratique. Les élèves sont d'abord des enfants,et pour eux l'impact principal, celui qui les forge, c'est bien la cellule familiale. Et parfois nous sommes tellement à contre-courant des familles, de leur mode de vie ... Nous devons continuer, poussés par nos convictions, car elles nous portent. Mais chacun de nos élèves se construit avec tellement d'autres choses. Nous apportons notre pierre, la plus solide possible, et ton travail est une mine d'or pour nous qui voulons le mieux pour nos élèves. Alors merci pour nous, et surtout pour eux ! 'une autre enseignante du 49 !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait ! On n'a que très peu d'impact dans le grand scheme of life mais on en a quand même un peu c'est pour ça que parfois c'est difficile ! Bonnes vacances à toi en tout cas ! :)

      Supprimer
  42. Pour la première fois j'aurai un CM2 à la rentrée...
    Et cela fait quelques années déjà que je me questionne sur ma façon d'enseigner et que ça me titille de trouver une autre façon de faire...
    Et en faisant des recherches (à peine en vacances pourtant!) je suis tombée sur votre site et... c'est ça...c'est exactement ce que je cherchais sans arriver jusqu'à présent à le définir.
    Alors oui, merci pour ce blog, pour ce travail. Cela me donne vraiment envie de me lancer dans cette nouvelle dynamique!!!

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour,
    voilà 3 jours que je ne lève plus les yeux de ton blog. Je navigue entre mon ancienne école qui ferme et la nouvelle.
    Passe de plusieurs années en maternelle-CP à du CE2-CM1.
    Je me posais pas mal de questions du point de vue organisationnel. J'adhère bien au principe des ateliers en maternelle, du coup je vais garder ce fonctionnement avec le cycle 3, en suivant tes méthodes.
    Alors bonne continuation à toi, merci pour ce blog ultra complet qui tel un phare dans la nuit me guide sur la voie du cycle 3.
    Alice (fralice85 sur EDP, et mon blog journal de classe http://laclassedecamo.canalblog.com/ )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message ! Et bravo pour ton blog de classe ! Je vais faire un peu ma curieuse : j'ai très envie d'en faire un mais suis bloquée par le fait de devoir utiliser les plate-formes EN... Tu es du 85 ? Même académie que moi ? As-tu eu besoin d'autorisations ? Merci ! :)

      Supprimer
  44. Bonjour Merci pour le partage de tes réflexions, tu me rejoins beaucoup dans tes questionnements.
    J'ai 2 livres à te proposer: ces enfants trop chambardés dans le cœur de Mariette Gervais et la classe en harmonie.
    Pour une pédagogie positive et accueillante, j'ai bien aimé.
    Merci pour ton blog si riche en idées et en réflexions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Et merci beaucoup pour les références ! J'irai y jeter un coup d'oeil ! :D

      Supprimer
  45. Coucou Alet!
    Je viens de voir le bandeau sur ton site; j'espère que tu vas bien et que les vacances vont te faire du bien...Sachant que tu es toujours à l'affût de nouveaux livres, j'ai lu "L'apprenti d'Araluen" fantasy qui est super et je suis en train de lire "Aventuriers malgré eux" en lecture offerte aventure. Mes élèves sont toujours fans des reading workshop même si j'ai un peu de mal cette année à suivre les entretiens individuels avec mes 28 élèves ... bref, en tout cas, repose toi bien et profite de tes vacances bien méritées et merci pour ton partage! :-) vininéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Virginie!
      Merci beaucoup pour ton message et toutes ces recs!!! :D
      Oui, pas facile les entretiens à 28... Je suis en train de réfléchir à un fonctionnement plus simple... :P
      A bientôt! :D

      Supprimer